Les saints de février sont un peu chamboulés , tout occupés qu'ils sont à résister aux vents qui les chahutent, décoiffent les couronnes des bienheureuses , font s'envoler les mitres , dispersent les auréoles, retroussent aubes, soutanes et chasubles ...
Mais ils donnent le change et sourient, tout fin bénaches , qui en langue de chez moi, le picard,  signifie heureux , de compter parmi eux le saint des Amoureux . 



Au temps des péplums , le quatorze février , durant les lupercales , on honorait le grand dieu Pan ainsi que Junon, Reine des dieux , Reine du ciel et déesse romaine du mariage ,
Les garçons tiraient au sort dans une boîte le nom d'une jeune fille , qui devenait leur amie de coeur pendant tout le temps de la fête .
Dans quelques campagnes , une semblable tradition se perpétue encore avec les Valentin et leur Valentine .



L'empereur romain de ce temps des péplums-là, un méchant Claudius jugeant que les hommes mariés, les amants ou fiancés faisaient de mauvais soldats , car ils traînaient les pieds pour partir à la guerre et ne songeaient qu'à rentrer au foyer , avait tout bonnement décidé d'interdire le mariage .
Emu par la peine que cette bête loi causait aux amoureux , Valentin qui n'était pas encore saint mais prêtre , décida de les marier en cachette , ce qui lui valut d'être condamné à mort .

La légende veut que Valentin , en attendant son exécution , se montra fort bon et plein de compassion pour ses compagnons de cellule et même pour le geôlier et surtout sa fille ... 
Avec la fille du geôlier qui était aveugle , il noua d'affectueuses relations et, miraculeusement , lui rendit la vue avant de monter sur l'échafaud .
La première chose qu'elle put lire fut un petit message d'adieu , signé 
"Ton Valentin" .
C'était le 14 février 268 .


 

Lors d'une flânerie dans le jardin rocheux du Parc du Valentino à Turin , j'ai rencontré , il y 4 ans déjà, un jardinier-poète . Avec créativité, adresse , fantaisie, ce magicien, jardinier-menuisier-forgeron, des services verts de la ville de Turin donne une nouvelle vie aux déchets qui peuvent être récupérés . Les allées de ce jardin charmant deviennent les phrases d'une fable où il fait si bon se promener ...
Une très belle rencontre .



Commentaires

  1. Une radieuse promenade en terre de folklore et de magie ancestrale avec le plaisir d'évoquer ce qui fut et qui demeure à travers les pages des grimoires, sur les rayons des bibliothèques et aussi dans la mémoire du coeur!
    Tes illustrations sont délicieuses, une balade enchantée, du plaisir au gré de l'instant...
    J'imagine aisément nos farfadets devisant de récits d'autrefois en savourant des petits chocolats en forme de coeur...
    Car la gourmandise est bel et bien là, sous le substrat de croyances et de traditions bruissantes et colorées.
    Gourmandise de vivre, de ressentir, de partager,
    Joie d'offrir à celles et ceux qu'on aime des parts de soi à travers de petits présents qui évoquent des moments privilégiés...
    Je te souhaite une très jolie Saint-Valentin, une page d'amour et d'amitié à feuilleter en songeant à ces temps qui serpentent au creux des bois, ces temps qui nous fascinent!
    Un grand merci pour ton magnifique billet, cette nuit ta newsletter est arrivée jusqu'à moi, je suis contente...
    Je t'envoie de gros bisous sans oublier Delphine, j'espère que vous allez bien toutes les deux et je songe aussi à Gioia, je lui adresse plein de câlins facétieux!
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  2. Un magnifique jardin plein de poésie et de fantaisie, ce jardinier a beaucoup d'idée et malgré tout il n'en fait pas trop, ça reste très naturel ! Ne m'en veux pas si je fais l'impasse sur la fête du jour, 36 ans que nous sommes ensemble mais on ne se la souhaite pas, on ne pense pas en avoir besoin. Pardon de faire court mais ma sinusite m'a laissée KO et j'ai beaucoup de retard dans tout ...
    Belle journée, je t'embrasse !
    Cathy

    RépondreSupprimer
  3. Longue vie aux jardiniers et aux poètes ! J'ai adoré ton post, de relire cette histoire, je me suis régalée avec les photos, en particulier la première des lampadaires amoureux, et puis les papillons qui s'envolent du livre, tout joli !
    Mais tout le reste est beau, et grâce à toi je commence cette journée avec le sourire. Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Extraordinaire jardin où la poésie, la tendresse, l'humour se partagent l'espace. J'ai adoré aussi te lire. Gros bisous, ma chère Isabelle, et douce journée pour toi.

    RépondreSupprimer
  5. Quel beau billet Véronique merci. Ce jardin est extraordinaire, plein de poésie j'aime énormément. Bravo à son créateur
    Merci aussi pour la chanson ♫
    Joyeuse Saint Valentin à vous deux, une douce et belle soirée
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Véronique, ah j'adore ces photos à base de récup… poétique à souhait comme le doit la saint Valentin… des mots, un regard, un geste, bien avant les cadeaux et ce toute l'année ! Merci, douce soirée, bises, JB

    RépondreSupprimer
  7. Ptit coucou Véronique,une nouvelle vie commence pour tous ces objets et ètre exposés surement moins fatiguants pour eux,la St Valentin Fète de l'amour,une fète bien sympathique,une petite attention un peu plus appuyée ce jour là,ça fait toujours plaisir mème si l'amour c'est tous les jours quand on la chance d'un amoureux dans son coeur....Un gros bisou bon weekend.
    Carole fleurs de mots

    RépondreSupprimer
  8. Il est superbe ce jardin et tellement poétique ! Je craque pour les lampadaires amoureux, le chat évidemment et la grenouille...L'idée que ce soit recyclé aussi me plaît beaucoup. Merci pour ces rappels historiques...La Saint-Valentin, nous ne la fêtons pas vraiment chez moi en Provence, mais bon cela fait partie des dates qui marquent une année même si on a la chance d'être aimée et d'aimer tous les jours de l'année, une petite pensée fait du bien et nous ramène vers plus de douceur de vivre. Bisous

    RépondreSupprimer
  9. coucou Véronique ; c'est un très beau jardin ; et j'sus fin benache de le découvrir :))


    bisous

    RépondreSupprimer
  10. Quel beau spectacle dans ce jardin : mon coup de cœur pour les "lampadaires amoureux" (lol) !
    Que de mots magnifiques pour nous parler de ce malheureux Valentin qui fait tant d'heureux désormais .
    Un plaisir de te lire Véro et grand merci pour ces splendides photos de ces oeuvres "jardinales" (pour une fois j'emploie un mot qui n'est pas dans notre dictionnaire mais j'aime ce terme) .
    Je t'embrasse amicalement sous le soleil de notre Pas de Calais radieux en ce week end !
    Nicole

    RépondreSupprimer
  11. Quand on parle si bien de la Saint Valentin je me réconcilie avec cette fête, et puis tu sais il faut être jeune pour en connaitre toutes les attentes, mais elle est jolie ta fête des amoureux Véronique, et ce jardin m'émerveille avec tous ces charmants personnages, ce jardinier est un artiste !
    Bien trouvée la chanson !
    Bisous et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  12. Ptit bonjour Véronique avec un beau soleil,j'ai découvert une première fleur de pissenlit,un beau primevère,des clind oeils de février,celà fait du bien,une pensée d'amitiée et un gros bisou.

    RépondreSupprimer
  13. un jardin merveilleux, bravo à cet artiste jardinier. Merci aussi pour ce récit.
    Bonne soirée Véronique

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Véronique,
    Oh elles sont rigolotes tes photos, elles ont été prises dans quel jardin ?
    Et bien, pas très gaie cette histoire de Saint Valentin. Bien triste :( ça me donne encore moins envie de la fêter !!
    Merci pour ton gentil mail, je te répond très prochainement et tes mots me font du bien, je t'avoue que je pense comme toi, mais Aline se pose des questions ...
    Prends soin de toi ma petite Véro, je suis là ne l'oublie pas.
    Passe un bon après-midi, je t'embrasse,
    Véronique

    RépondreSupprimer
  15. Je repasse par ici pour te souhaiter un excellent week-end et pour t'envoyer une envolée de belles bises. Ton commentaire, chez "moi", et toujours aussi touchant. A bientôt de te lire.

    RépondreSupprimer
  16. Quel beau billet, ma chère Véro !! Je te remercie car j'y ai appris l'histoire du prêtre Valentin...et ça tombe bien car mon petit loup se prénomme ainsi ! :)
    Je ne connaissais pas non plus ce jardin aux mille merveilles ! Merci encore ! Et Pierre Perret....que dire sinon que je l'aime de tout mon coeur ! Un homme engagé, au service des mots, et des animaux. Un défenseur de la nature. Un grand homme que je souhaite centenaire voire plus !! <3

    RépondreSupprimer
  17. Ptit bonjour Véronique avec un beau soleil de Février,mes tortues sont ressorties,un peu tot par rapport à l'année passée mais elles ressentent le bon moment,bisou soleil et bon début de semaine,un gros bisou.

    RépondreSupprimer
  18. un billet merveilleux.
    bonne soirée Véro, muxu

    RépondreSupprimer
  19. Une promenade fascinante: j'ai beaucoup aimé le câlin des réverbères et la lectrice...Merci pour ce joli partage.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

“Un rêve sans étoiles est un rêve oublié.” Paul Eluard

Revoir Venise aux premiers jours d'un printemps ...