Articles

Affichage des articles du novembre, 2015

Le café doit être noir comme l'enfer, fort comme la mort et doux comme l'amour . Proverbe turc

Image
6:00 : mon réveil matin félin me léchouille le bout du nez et d'un miaou plaintif me susurre :" Maman, réveille-toi, j'ai faim!".
J'ouvre un oeil, puis l'autre . Je fais un bisou à ma petite minette, son ronronnement me plonge à nouveau dans les bras de Morphée qui me glisse à l'oreille droite :
-"Allez ,Véro , debout ! dépêche, c'est que j'ai du boulot, je dois endormir l'autre moité de la planète !".
-"Encore un quart d'heure , et je me lève . Promis, juré ! S'il te plaît, tu peux bien faire cela pour moi, MOI qui t'aime tant !" le suppliai-je d'une voix amourachée .
Il ne put résister à une telle déclaration .
Je me lève enfin .
 Je tire les double-rideaux , ouvre les volets, le soleil est présent  . Sa lumière me sort de la torpeur. Miss Spag saute sur le bord de la fenêtre . RE bisou et lui dis :
"Tu vois mon chaton , une nouvelle aube s'est levée .Regarde comme c'est beau !…

C'est alors que j'ai compris ...

Image
Je suis née le 16 juin 1964. Quadragénaire depuis au moins 5 ans et des poussières. « Tu es poussière et tu retourneras en poussière ». Glurp !
Bein,  y’est trop de bonne heure ! Y’a trop de bonheurs encore à venir !
Il me semble toutefois avoir atteint le sommet de l’Everest et redescendre lentement au camp de base, un peu étonnée de la rapidité de mon expédition; essoufflée, étourdie; euphorisée et consciente de l’altitude. Le vide m’aspire.
Mais ma nature a horreur du vide. Je résiste, stoïque.  Légers vertiges, angoisses
 des « profondis clamavi ad te, Domine »,euh….ce doit être l’ivresse de l’altitude.
Un épais brouillard enveloppe le pied de la montagne alors que d’où je suis, je vois si loin. Si loin, là-bas… derrière moi…      

À six ans, vingt ans, c’est vieux. À vingt ans, quarante ans, c’est loin. À cinquante ans, soixante-dix ans, c’est dans quelques minutes. Ensuite ??? Tout est relatif.

À l’âge de raison, la première cloche met fin à la récréa…

La vie, le malheur, l'isolement, l'abandon, la pauvreté, sont des champs de bataille qui ont leurs héros ; héros obscurs plus grands parfois que les héros illustres. Victor-Hugo

Image
MON HÉROÏNE : MES HÉROS !
Je sais qu’il existe des Dalaï-Lama, des Mère Thérésa, des Louis Pasteur, des Marie Curie, des Einstein, des Hugo, des Léo Ferré, des et des et des et des…, mais quitte à vous décevoir, les gens qui sont mes héros sont des personnes «extra- ordinaires ».
D’abord, mon père et ma mère et inversement ; pour le Souffle et l’Amour inconditionnel.
Ma maman qui se bat contre la MORT , avec un courage exemplaire, entourée de bienveillance et d'Amour. 
Ensuite, mes grands-parents , aujourd'hui, au pays des Etoiles ; pour la Fierté du pays, la Tendresse, la Tolérance ,le sens du travail acharné et l’Amour.  
Puis tous les hommes qui m’ont faite, défaite et refaite, avec mon entière collaboration, évidemment ; pour la Passion et l’Amour ; pour les  Genèses et les Apocalypses. Mais surtout… pour les Paradis !!!
Puis tous mes amis ; pour les éclats de rire comme pour les abysses de tristesse, pour l’Amitié.VOUS ,mes amis, qui êtes les étoiles…

Au pays du rêve, nul n'est interdit de séjour. Julos Beaucarne

Image
Femmes et Hommes

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,

J'aime ... Je VOUS aime ...

Image
-J'aime me glisser dans des draps fraîchement lavés et séchés au vent. -J'aime acheter du pain à la boulangerie et me rendre compte qu'il est chaud. -J'aime me débarrasser de la paperasse que je repoussais depuis des semaines ... -J'aime sortir de la douche en m'enveloppant d'une serviette chaude. -J'aime à l'ère de l'e-mail, recevoir par la poste une lettre manuscrite. -J'aime vider mes placards. -J'aime prendre un café avec une amie. -J'aime chanter toute seule chez moi en me prenant pour Barbara Streisand . -J'aime aller chez le fleuriste ,le dimanche matin, m'acheter des fleurs. -J'aime découper une pastèque en savourant le bruit mat que fait ce fruit en se rendant à ma gourmandise. -J'aime sortir sur la terrasse après le dîner et m'imprégner des premières nuits d'été. -J'aime trouver le mot juste pour remettre d'aplomb une phrase qui s'obstinait à claudiquer. -J'aime réparer un objet au lieu de le…

Pour qu'il y ait la paix sur la terre, il faudra que tous les êtres soient intérieurement en paix. Claude Chénier

Image
Il faisait chaud . Il faisait une température trop élevée pour un mois d'avril. La faute au réchauffement planétaire, sans doute. Le réchauffement de la planète, la fonte des calottes polaires, le trou dans la couche d'ozone, les aliments génétiquement modifiés ... Une maladie apparue dans les années 1990 .Le monde est devenu un environnement hostile ... On ne peut même plus compter sur l'eau de pluie . C'est elle qui ronge le monument aux morts ,par exemple . J'y avais accompagné Odette , le nom d'un de ses oncles y est grâvé , nous nous sommes assises sur le banc à l'ombre et nous avons parlé de ce soldat sculpté dans la pierre . L'un des côtés de son visage est ravagé, la joue criblée de petits trous , le nez dévoré par le temps .Comme un fruit gisant depuis trop longtemps dans un fossé que les charognard viennent grignoter . -"Voilà quelqu'un pour qui le mot "devoir" a un sens au moins", me dit Odette …