Articles

Affichage des articles du septembre, 2017

“Attention, écoutez : l'aube est une oeuvre.” Jorge Guillen / Cantique

Image
Assise sur un rocher, dans la fraîcheur matinale , je contemple bouche bée le ciel qui déroule son aube sur écran panoramique juste là, devant mes pieds. L’orient encore baigné de nuit se pare tout doucement d’une couleur pourpre, sombre, subtile.
 Elle s’élance vers le ciel. Coloration qui prend les mille visages du dégradé entre le rouge solaire et le bleu nuit. La nuit m' entoure encore. Le reste du ciel est immensément bleu. Bleu nuit. Profond. Vénus brille, elle est la seule. Sous la pâle petite étoile du berger, la lumière s’intensifie.

 Le jour s’installe autour de moi, nous révélant la voie. Le bleu nuit cède la place au bleu ciel. Le rouge solaire s’efface devant le jaune, plus intense.

Je descends sur la plage .

Le miracle de la vie est là .

Je suis en direct avec les éléments . L'atmosphère devient intense . De minute en minute les nuances jouent avec l'horizon et se reflètent sur la mer , c'est juste magique. Tout s'accélère .

Il ne faut qu…

“Un rêve sans étoiles est un rêve oublié.” Paul Eluard

Image
Qu'y a-t-il de l'autre côté du rêve, quand le jour pointe le bout de son premier rayon de lumière ,
Et renvoie à son inconscient tous les fantasmes du creux de la nuit ?
Que reste-t-il de ce côté-là de la réalité, quand les étincelles de songes vaporeux
S'envolent en nuages insaisissables pour retourner à leurs non lieux ?

Qui peut dire que nous plaçons l'importance du réel du bon côté de la barrière ?
Comment être sûr que nous ne nous trompons pas de portière
Quand nous grimpons à force de raison et de raisonnement,
Dans nos train-train de vie ancré dans le jour plutôt que dans ces instants .

Sachant que l'imagination est toujours plus forte que le savoir,
Sachant que nos capacités à imaginer sont sans limite connue,
Sachant que nos désirs et nos envies s'y livrent sans retenue,
Pourquoi ne pas remettre en question ce temple de l'illusoire ?

Nous avons délimité un monde aux frontières facilement reconnaissables,
Nous l'avons aseptisé de toute trace de merveilleu…