Articles

Image
Doucement , l'automne referme les ombrelles des ombellifères .  Comme je les aime ces étoiles qui abondent sur mes chemins et qui ondulent sous le vent pour nous offrir de précieux ballets dont seule Dame Nature a le secret . Telles de fines ballerines s'abritant sous des ombrelles de pétales blanches , elles dansent au souffle d'Eole .  En vagues capricieuses , elles s'élèvent , puis se plient , elles sont l'écume des sentiers de l'été mais le temps est venu de laisser passer les nuages , de ressentir les premiers frimas  et de laisser l'automne endormir chaque chose . 

Doucement Novembre est venu , pareil à une vieille récitation que l'on ne récite plus , que l'on oublie au grenier des mémoires sans se soucier que ses mots , ses images , ses couleurs , sa mélodie continuent d'exister entre les feuillets desséchés et que sous la couverture imprégnée d'odeurs d'automne se répètent en secret les formules du printemps. 

 Et lorsque les rayons d…
Image
Il y a des matins où le plaisir est tendre comme un geste d’aube.
Il y a des matins où la beauté envahit tout . 
Une musique, une couleur, une fleur, des mots.
Il y a des matins où l’on voudrait le temps immobile.
Regarder les minutes s’envoler, prendre le temps d'être en retard
Se dire que c’est ça la vie, cet instantané de bonheur. 

https://elisanne.home.blog/



Un matin d'été au bord de la mer méditerranée , la mer africaine comme la nommait Luigi Pirandello , poète sicilien né à Agrigento le 28 juin 1867 .  «Une nuit de juin, je suis tombé comme une luciole sous un grand pin solitaire dans une campagne d’oliviers sarrasins, à la crête d’un haut plateau de terre bleue au-dessus de la mer africaine.»  Il décrivit ainsi sa naissance  dans le livre de souvenirs que sa mort , le 10 décembre 1936 à Rome , laissa inachevé .
Sicile  Août 2019

J'aimerais tant voir Syracuse ...

Image
Voyage en Sicile, à Taormina, Palermo ou Syracusa. Séjour à Lipari, Agrigento ou Selinunte. Autant de noms qui roulent sur la langue depuis la nuit des temps.  Comme celui d’Aréthuse, la jolie nymphe qui, poursuivie par un amoureux transi - un bon parti pourtant, c’était le dieu de la rivière Alphée - s’enfuit jusqu’en Sicile. 
Artémis l’aida, solution radicale à la manière des dieux grecs : il la changea en fontaine. Elle est toujours là Aréthuse, on peut la voir à Syracuse si vous vous penchez au dessus d'elle,  un peu d’eau douce sur cette île aride, brute et rêche, jaune comme le soleil qui la cuit. 
Et dans l’Etna s’entassent Encelade dont l’haleine de feu provoque des séismes, Typhon le monstre, et Ephaïstos avec l’équipe de cyclopes, qui, tranquilles, à la forge, recyclent cette énergie .
Energie qui fait de cette île , une terre féconde .




Un vent de mythologie m'a guidée, ensorcelant comme un chant de sirènes 








De mon voyage dans cette terre millénaire…
Image
Il est des symphonies dont on voudrait connaitre toutes les mélodies, maitriser le tempo et rejouer nos passages favoris .
Ainsi va la vie , vont les saisons dont les notes s'égrènent au gré des musiciens isolés d'un orchestre . Parfois, les notes montent si haut que les nuages les perdent au milieu du soleil . Et parfois, elles descendent si bas que les plus petites algues des fonds de l'océan les voient danser une marche funèbre .
Mais toujours , elles reviennent , habillées d'un sol léger , d'une robe blanche virevoltant au vent fripon ou voilées d'un si profond perlant le regard de rosée . Embuées de gouttelettes de brune mélancolie ou de rires aux éclats d'une joie irisée . Elles s'accordent à l'unisson le temps d'une chanson et se désaccordent au son tambour battant .
Les voyez-vous ?  Les entendez-vous ?  Elles vibrent en nous , autour de nous . 
Chaque note que nous jouons , un mot, une émotion, un acte , écrit une ligne de mélodie , qu…
Image
Le 18 juillet 1917 , W.M. Cockbern , soldat canadien , gravait son nom sur les pierres du donjon du château d'Ohlain .  La bataille de Vimy avait eu lieu en avril . On se battait alors , à quelques kilomètres sur la colline de Lorette . Les troupes alliées , anglaises , françaises puis canadiennes, occupèrent le château et toutes ses dépendances durant les quatre années de guerre : 1914-1918 .

Bien des soldats qui passèrent entre ces murs , gravirent leur nom sur ces pierres . 




Il était une fois Ohlain en Artois … Comme dans les beaux livres d'enfants , plein de chevaliers et de princesse , il était une fois un château au Moyen-Âge .

C'est vers 1200 que Hugues D'Olhain , capitaine croisé, armé chevalier au siège de Constantinople, édifia cet ensemble défensif , conservé en ses plans d'origine avec sa "baille".
 Le château d'Ohlain est l'un des plus beaux exemples de château fort des plaines du nord de l'Europe .
La famille des propriétaires a…