Articles

Affichage des articles du janvier, 2016

La vie est comme un grand livre : si on oublie les pages qu'on tourne, on arrive à la fin sans rien avoir compris. Nicolas Chambrier

Image
Lorsque ton cœur est triste, que tu n'as plus en toi l'énergie des vainqueurs Passe la porte.... Lorsque ton regard ne te renvoie plus que le gris du ciel et que tes efforts à envisager le soleil ne suffisent plus Passe la porte... Si ton corps en souffrance crie plus fort que ton âme et que celle-ci n'offre plus de repos Passe la porte... Si tu retiens en toi des larmes qui ne coulent plus et si au cœur du monde tu te sens seul(e) Passe la porte... Dans le froid de ta nuit, lorsque rien ne peut plus te réchauffer, que le vide prend toute la place Passe la porte... Si demain ne résonne plus comme une possibilité et que tu restes prisonnier d'un passé douloureux Passe la porte... Un pas, un seul...juste un peu de courage... Mais dans ce seul pas, mets-y toute ton âme et toute ton énergie ; Pose un pied devant l'autre...et oublie le reste. Concentre-toi sur toi-même et sur ton souffle. Regarde ici et maintenant. Respire... Ouvre les yeux et regarde autour de toi. Tu vois, c'est…

La voix est ce qui ressemble le plus à l'âme. Roger Mondoloni

Image
A chaque aube nouvelle perlée de rose bleuté,
Elle surgissait de la lumière tamisée.
L'attente l'avait redessinée
En matin confiance aux couleurs de l'enfance.

C'était une voix
Qui venait pour toi,
Direction courage
Dans ton ciel d'orage !

Elle voyageait, portée par le souffle des vents,
Repeignait ton toit et tes murs, d'oiseaux tout blancs,
Chantait ses mélodies chaudes teintées d'amitié,
T'emportait ailleurs, loin de ton lit, prisonnier !

C'était une voix
Qui venait pour toi ,
Remplaçait ta rage
Par des mots "mirage" !

Le jour semait sa brume fragile à l'horizon ...
Alors, avalée par les ondes et le temps,
Elle s'évanouissait laissant trace de sa chanson,
Ses pas avaient rencontrés ton âme, un instant !

C'était une voix,
Qui venait pour toi,
T'emportait très haut,
Au-delà des maux ! (Février 2012)

Nous ne sommes qu'un maillon précieux d'une chaine éternelle dont une extrémité se perd dans l'inconnaissable, tandis que l'autre reste encore à forger. Robert Ardrey

Image
Dans le désert , j'ai trouvé un puits... En puisant à la source, j'ai vu le ciel se mirer dans mon seau ... Image furtive entre deux infinis ; Le ciel et ses espérances , Les gouffres et leur obscurité... Il y aura toujours une rencontre près des sources d'eau vive Celle où l'on puise l'Amitié . Il y aura toujours une rencontre sur les margelles de nos puits, Là où les mains se tendent , où les rires éclatent comme des gouttes de pluie 
Un peu en retrait...
Un peu solitaire...
Un temps d'introspection

et de reflexion s'est imposé.
Je suis silencieuse, mais je suis là.Douces pensées.

Pour toi Papa  (1er Février 2012)


Lundi 23 janvier 2012 . AU REVOIR PAPA

Image
Papa , nous étions auprès de toi en ce début de soirée . Tu as attendu que nous soyons tous réunis pour partir au pays des étoiles .


 BON VOYAGE . JE T'AIME PAPA .






Ne regarde jamais d'où tu pars, mais fixe le but de toute ta volonté, instinctivement, tu mesureras ton élan à l'effort que tu dois accomplir. Reine Malouin

Image
Ces dernières semaines ont été difficiles...très.
Une page du livre de ma vie a failli se tourner définitivement,
mettant mon âme à l'épreuve des grands bouleversements,
redéfinissant lentement les contours de mon existence.
Choix profonds intimement liés à l'instinct de survie...
Des abîmes abyssaux jusqu'au moment
où un rayon de lumière apparaît
enfin à l'horizon ,
j'ai goûté les ombres,
éprouvé la lanscinanteétreinte de la solitude,
choisissant le silence salvateur au coeur duquel
j'ai posé mes pas l'un après l'autre.
J'ai mesuré combien les forces en puissance pouvaient
avoir de visageset d'expressions bien différentes
et parfois même contradictoires...
Dans cette nuit,
j'ai senti les douceurs des pensées,
baume puissantsur les douleurs
et me suis nourrie de chacune d'entre elles.

Merci pour cet accompagnement
tendre et soutenu...
<

Bonne et heureuse année *** Quatre saisons pour aimer la VIE ***

Image
À tous ceux que j’aime, à VOUS, je souhaite

une Bonne et Heureuse Année.

À ceux à qui j’ai fait de la peine, à ceux que j’ai blessés,

je demande votre indulgence, votre pardon.

À ceux qui sont loin et que je ne vois pas souvent,

je ne vous oublie pas.

À mes ami(e)s, à VOUS,

À ceux de passage qui me lisent,

À mes parents,

À la Terre,

Et pas dans l’ordre, mais dans un joyeux désordre,

Évidemment, je nous souhaite à tous la santé.

Pour le reste on va s’arranger!

De l’amour plein le coeur et le paradis, à la fin de nos jours.

Que 2012 soit un grand cru de bonheur !!!  (1er Janvier 2012)

Celui qui n’a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre. Roy Lemon Smith

Image
Ludo le lutin lorgnait Lola la lutine. Elle l’impressionnait .
Il l’aimaitd’un amour secret.

L’émerveiller avec un arbre de Noël… 
Géniale idée, se dit-il.

Il alla donc, hache à l’épaule, couper l’arbrisseau.

Aie ! fit le petit sapin, Aie, Aie !

Le lutin acheva le boulot. Il revint au logis, l’arbre sous l’aisselle.

Aumilieu du salon,

il l’installa et chercha les décorations :

multicoloresglaçons, boules et lumignons.

Alacazam, alacazou ! 
Voilà le sapin lourdde bijoux !!! « Snif, snif ! », l’arbre minuscule larmoyait, esseulé. 

Du coin de l’œil,il aperçut Lolo la baignoire. 
Elle aussi, seulette, sanglotait doucement : 
flic…, flac …, floc …

Il glissa jusqu’à elle et plongea dans sa houle légère.
Plouf !
A l’aube, Ludo retrouva le petit sapin flottant sur l’eau de Lolo.
- Oh la la! Quel malheur !
Il l’emporta illico et le déposa sur le balcon. 
Sapinet gela. 
De fil enaiguilles, il se recouvrit de verglas !     
Le soleil luisait quand Ludo et Lolal’aperçurent.

Lu…

L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. Paul Verlaine

Image
***Qu'est-ce que l'espoir ?***

La petite lumière vacillante au fond du tunnel de nos âmes quand il y fait noir, tout noir.


Edmond Rostand, l'auteur de Cyrano de Bergerac, ce personnage désespéré, nous donne un conseil fulgurant :

 « C'est la nuit, qu'il est bon de croire en la lumière ! »
Dans la guerre, dans le deuil, dans la souffrance de la maladie ou de l'abandon, dans la solitude et la tristesse, c'est parce que l'on sait garder l'espoir que l'on réussit à sortir du trou. C'est parce que des hommes, des femmes, des enfants ne perdent pas espoir que dans leurs heures les plus noires l'humanité évolue, comme guidée par ce flambeau invisible qui est au fond de nos cœurs.


Seulement l'espoir est comme une plante, il se cultive, il a besoin de soins :
 c'est la petite fleur sur son astre désert qu'arrose sans cesse le Petit Prince afin qu'elle vive et soit un témoin d' amour.

« C'est en croyant aux roses …

A ma fille .

Image
Tu es venue sans bruit
Aux portes de la Vie.
Tu es venue un soir
Douce promesse d'espoir.

Tu as souri et grandi
Pleuré un peu aussi.
Le choix de tes chemins
T'ouvre mille demains.


Tu verras des matins
Au souffle d'avenir,
Des chansons et des rires
A prendre dans tes mains.

Et tu sauras franchir
Les ponts que l'on déchire,
Gommer l'ombre des nuits
Pour toucher l'infini.

Sur l'océan des rêves,
Tu lèveras sans trêve,
La voile de ton amour
Tissé au fil des jours.

Toi, ma fille chérie
Que j'aime à la folie ,
Tu seras toujours
Mon Lapinou, mon Amour.

Pour ton anniversaire,
Je t'offre comme hier,
Mille souhaits de bonheur
Et de joie dans ton coeur.

Ta Maman.   (11 Décembre 2011) 

Cueille le jour présent, en te fiant le moins possible au lendemain. Horace

Image
Mettre unpied devant l'autre et avancer. Rester dans ce présent qui fait toute la richesse de la vie...Ouvrir les yeux et regarder ici et maintenant.
Cueillir les fruits de cette maturité en restant conscient que le chemin à parcourir viendra nous rendre meilleur.
Quelle est cette force en moi ? Quelles sont les abondances de ma moisson ? Oui.... Tout est dans mes mains. Je suis maitre à bord et tiens le gouvernail de
ma vie.

Le secret de cette liberté d'être en phase avec soi même ? Ne pas trop regarder par-dessus son épaule...se tenir en retrait des projets avortés, des regrets qui n'ont pas lieu d'êtr
e.

De ces « bonheurs » auxquels on a pu croire, de cette énergie à vivre quelque chose de vrai, de fort, de grand...Tout cela est dépassé. Non pas gommé ni oublié. Pas plus que rangés dans un placard de notre mémoire...Ils sont ce qui nous a construits. Ce qui nous a emmenés vers le ch
emin pris.
Il en reste toujours quelque chose au fond…

L'homme est un mécanisme que l'amour-propre remonte chaque jour.Louis Dumur

Image
Ce soir-là, Morphée me joua un mauvais tour . Il m'avait oubliée et ne pouvant trouver le sommeil sans être bercée , je me mis à penser ... Si, si, ça m'arrive ... Je me suis, alors, souvenue de cette dame qui était arrêtée au bord de la route , manifestement en difficulté . Je m'étais garée et lui avais demandé si je pouvais lui venir en aide . Elle me dit alors qu'elle avait crevé et qu'elle attendait son mari qui râlait car il allait louper le passage du Galibier, étape importante du Tour de France ...  COCORICO ! Sur ce, rassurée, je repartis vagabonder à mes occupations . L'évidence me sauta aux yeux ! Ben voui, je ne sais pas changer une roue de voiture . C'est alors que j'échafaudai un plan, mon neurone machiavélique se révéla pertinent. A preuve du contraire, un plus un faisant deux , je me disais entre moi et moi que si j'arrivais à réparer la crevaison de mon pneu de vélo ,survenue alors que je pédalais sur un chemin de traverse parsemé…