Par un bel après-midi de juillet , une allée à l'ombre de tilleuls centenaires me guida devant les grilles du château de Créminil dont l'histoire remonte au XIIIème , remanié au XVème siècle , il deviendra Manoir de plaisance et le restera ...
Une chaise posé sur le pont dormant , une chaise longue dans la cour du château invitent à se poser , douceur du passé , parfum d'éternité .


Au détour d'herbes folles , je m'aperçois que le Petit Chaperon Rouge a oublié son panier .
Peut-être le rencontrerai-je dans les allées du jardin médiéval aux senteurs magiques 


Le propriétaire jardinait en son domaine


"C'est un arrosoir XVIII  éme " me dit-il " Mais , il fuit " ajouta-il .
"Vu son grand âge , on peut lui pardonner " lui répondis-je .
Echange de sourire .


Je poursuis la visite 



Ah voilà, par où est passé le Petit Chaperon Rouge , ce soir il apportera un petit pot de miel à Mère-Grand . 

Vagabondant dans cet écrin préservé des affres du temps , je laisse mes pas me guider , tout est baigné de soleil . Juillet est au fait de sa beauté .

L'histoire se reflète dans le miroir du temps


Je jette un dernier regard 
Un petit signe de la main .
Un au revoir aux siècles qui se sont écoulés .

Il est l'heure de refermer le livre d'histoire de Créminil .


Château de Créminil sis à Estrée Blanche
Pays de la Lys Romane 
Pas-de-Calais 
Juillet 2018

Commentaires

  1. Ma chère Véronique,
    Et voilà... Une allée bordée de grands arbres majestueux s'étire devant nous et nous sommes happés, irrépressiblement !
    C'est le coeur de la nuit, un coeur caniculaire et je déambule en esprit sur ce chemin qui déploie le fil de ton billet envoûtant et délicieux !
    L'ombrage des tilleuls centenaires est une invitation au voyage, dans le murmure de l'air... Un voyage vers un château, écrin pour l'imagination, les légendes, les rêves !
    Conteuse, tu nous attends, souriante et rêveuse, sous l'un de ces arbres et dans un frisson de plume, tu nous fais entrer dans une histoire... Une histoire liée à une myriade d'autres histoires, un kaléidoscope de pensées, de sons, de situations...
    Ah le panier du Petit Chaperon Rouge, j'adore !!!
    Et j'aime énormément l'arrosoir, objet de mémoire au vécu vénérable. Cette rencontre avec le propriétaire est pleine de sensibilité et l'eau ne s'y trompe pas... La beauté des siècles qui ont patiné l'endroit se mire dans cette étendue qui respire, entre lumière et ombre.

    Je t'envoie une farandole de gros bisous et je nous imagine, devisant sous les tilleuls en compagnie de notre farfadet qui aura bien récupéré quelques gourmandises dans le panier du Chaperon !!!
    Belles pensées pour Delphine également
    Cendrine

    PS: Un grand merci pour tes mots déposés sous "Quintessence de Féminité", je les ai lus avec grand plaisir et je suis ravie de constater que tu aimes toi aussi Robert Auer, artiste si méconnu et rejeté en raison de sa peinture très sensuelle, une célébration de vie et du corps de la femme, en sa plénitude "sacrée"...
    Encore de gros bisous...

    RépondreSupprimer
  2. Que c'est beau, tout à fait magnifique, merci pour ce merveilleux moment douceur! Bise, bonne journée dans la joie!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ma douce Véronique, quelle merveille, c'est tout à fait beau et magnifique ,
    Je m'y suis crus avec l'ombrage des tilleuls centenaires, j'y était c'était vraiment beau !
    Je m'arrête là ma douce Véronique et je t'embrasse bien fort, merci du fond du coeur pour ce splendide texte, à bientôt !
    FLORALIE

    RépondreSupprimer
  4. Quel bonheur Véronique de te suivre dans cette balade un peu hors du temps, j'ai l'impression d'être revenue quelques centaines d'années en arrière ! Le magnifique château ne se découvre qu'au bout de cette longue allée de tilleuls , le parc est romantique à souhait, et quelques objets ça et là s'invitent pour que l'on se raconte des histoires ... J'ai encore passé un très bon moment en te lisant, et je note, au cas où !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    RépondreSupprimer
  5. bien beau par ici.....ou par là....
    pas trop de château en Alsace....malheureusement
    sinon des ruines OUI !!
    bonne journée ...29°

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Véronique
    J'ai adoré te suivre dans cette balade au fil du temps. Que de poésie dans tes écrits tout comme dans tes photos, gros coup de ♥ pour ce merveilleux arrosoir ancien. On imagine bien le petit Chaperon Rouge sautiller dans ces allées merveilleuses. C'est un très bel endroit, merci de l'avoir partagé avec nous
    Je te souhaite une douce journée et te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Ptit coucou Véronique j'ai pensé au chateau du compte de monte Cristo cette époque là et aussi à la comtesse de ségur,j imaginais bien une demeure ainsi pour les petites filles modèles,un joli article,Juillet passe en douceur sous un beau soleil,vive l'été,un gros bisou de cette belle saison.
    Carole fleurdemots

    RépondreSupprimer
  8. Coucou ma chère Véro,

    Quelle belle promenade tout en sérénité à laquelle tu nous a conviée en nous délectant de ces si agréables photos … une sympathique rencontre avec le maître des lieux et tout comme toi j'ai admiré cet arrosoir qui a du vécu et il pourrait nous en raconter des choses !

    Toute en fraîcheur ta page … nous profitons doucement de ce bel été qui me fait penser aux étés d'antan qui nous duraient trois mois et dont personne ne se plaignait … je l'apprécie car nous avons eu trop de mauvaise saison ces dernières années et la maison se réchauffe .
    C'est pourtant à la fraîche en après midi que je te souhaite une douce fin de semaine espérons sans orages que je crains toujours !
    Mes bises amicales mon amie près de chez nous !
    Nicole

    RépondreSupprimer
  9. Il est magnifique, il a gardé son air fortifié et un peu sévère mais ne manque pas de charme, et ce jardin à l'ancienne, les fleurs violettes, ce vieil arrosoir, un panier oublié que les ans ont marqué, le reflet du monument dans l'eau, j'ai tout aimé, merci pour cette merveilleuse promenade Véronique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés