Il est des lieux où nous laissons un petit bout de notre coeur et de notre âme tant ils nous parlent, tant ils nous ressemblent .
En ce matin d'avril, je pris la direction de la Ihla Deserta nichée au coeur de la réserve naturelle de l'Algarve , au large de Faro au Portugal. 
L'île n'est pas vraiment déserte , il y a quand même un restaurant et des petites cabanes de plage qui confèrent à l'endroit un petit côté "exotique", un ensemble de bric et de broc qui semble avoir été déposé pèle mêle  par la dernière tempête .
L'île me charme déjà et me fascine .
C'est un petit bout de terre qui s'ouvre sur l'océan .
 Une fois passé ces vestiges d’humanité, je n’avais plus que pour seule compagnie la mer, les oiseaux, les plantes , les fleurs et la brise marine. Magnifique : des plages à perte de vue, la civilisation au loin, et surtout le silence de la paix .
Un petit escalier en bois que le temps a rendu à l'état sauvage , m'invita à descendre sur la plage . Au fur et à mesure, toute sa beauté se dévoilait . Une barque était posée sur le sable.
Douce invitation à prendre le large 
À l’heure de la guerre des étoiles et du surfing sur internet, voici un incroyable bout de terre, hors course, évoluant à vitesse lente, un lieu hors du temps, paisible, nonchalant, qui se moque du village mondial et de la planétarisation des problèmes .
L'air rêveur ,
une passerelle en bois me mena vers l'océan
Je percevais sa force , sans être sollicitée,  avec pour seuls bruits le vent , le chant des mouettes et les vagues . Ebouriffée par les éléments, j'avançai , attirée . J’ai presque ressenti un vertige.

 C'est alors que l'océan s'ouvrit devant moi , immense , libre .
 Et c'est à ce moment que je me suis rendue compte que notre mode de vie à l’occidentale est complètement contre nature.
Je me suis assise et j'ai regardé longuement . J'ai respiré profondément cette image de la force dans
  ce qu’elle a de plus farouche et de plus indomptée . C’est un déploiement, un luxe de puissance  qui s'offraient à moi . J'étais devant la vie qui s’agite, se tourmente éternellement . On dirait parfois que la mer est animée, qu’elle palpite et respire, que c’est un coeur immense dont on voit le soulèvement puissant et tumultueux.
C'était le coeur de la vie , le coeur de la terre qui bat , là, devant mon regard.
De tout ce heurt, du  trépignement des vagues, il sort un peu d’écume égrenée par le vent et qui s'échoue sur la plage en une douce caresse , de celle qui caresse l'âme en un sentiment d'éternité .

 Je me suis retournée une dernière fois .
Deux coquillages témoignent de ma présence, petit bout de mon coeur, petit bout de mon âme . Je les ai déposés sur le totem dont la flèche désigne la plus belle des directions , celle du firmament .
Et sur la petite plage , quoi de plus beau pour deux petits coquillages que de jeter l'ancre sur une île au parfum du bout du monde .

 Le lointain fabrique des miniatures en tous les points de l’horizon. Le rêveur, devant ces spectacles de la nature lointaine, détache ces miniatures comme autant de nids de solitude où il rêve de vivre.
 (Raymond Bachelard, 1957)

Commentaires

  1. Superbe, tout est tellement beau, que de merveilles!!! Bise, bonne journée tout en douceur!

    RépondreSupprimer
  2. Ma douce Véronique,
    « Ce petit bout de terre qui s'ouvre sur l'océan... » nous happe délicieusement... Il est tissé de forces naturelles très anciennes et j'adore l'escalier !
    L'imagination s'enflamme à cette vision, entre ciel et eau, entre sable et air, dans la sereine et envoûtante atmosphère.
    Pas à pas, comme dans la sylve des contes, on te suit via la flore des mots et c'est un bonheur, merci à toi !
    Magnifique autel de vie, à l'orée de Beltane, la vue de ces coquillages me ravit... Le langage des énergies océanes s'y enracine avec fougue et douceur... Un lieu gorgé d'âmes, aux antipodes du tumulte « moderne » qui fait mal et crée des interférences entre les êtres...
    Merci pour ce si beau partage... Les fleurs bijoux roses sont très jolies... Certaines ressemblent à des papillons posés là, attendant de prendre leur envol vers des mondes entre les mondes, des royaumes de tous les possibles...

    Mon Amie, le Lapin d'Ostara a si bien caracolé sur les chemins de la Déesse que les fleurs, justement, ont poussé comme des pompons facétieux et que les cailloux sont devenus pépites d'or et d'argent se montrant aux promeneurs qui ont gardé leurs âmes d'enfants...
    Merci pour tes adorables pensées et aucune inquiétude surtout, concernant les dates... Je suis tellement à l'ouest ! J'ai toujours dix trains de retard pour plein de choses et je sais que malgré tous mes efforts et ma persévérance, « ma » réalité part toujours en vrille dans « la » réalité alors... Je fais de mon mieux et quand je n'y arrive pas, quand j'oublie quelque chose qui a pourtant de l'importance pour moi, quand je me prends les pieds dans le tapis...rires ! Je me dis « et bien c'est comme ça ! »
    Pour l'anniversaire, j'ai envoyé son petit paquet avec plusieurs semaines de « retard » à mon amie Antoinette, ma soeur de coeur qui ne m'en a absolument pas tenu rigueur. Je n'arrivais pas à aller lui chercher les petits cadeaux que je souhaitais lui offrir, ce n'était pas l'envie qui me manquait, je n'arrivais pas à « avancer » avec les crises d'épilepsie, les résidus de crises, trop de choses dans la tête accumulées pendant l'hiver, bref... Je n'arrivais pas à concrétiser ce moment pourtant si attendu. J'ai fini par y arriver, avec le coeur et grande joie et elle a été ravie et moi aussi...

    Merci pour tes lettres d'amitié déposées sur mes petits bouts de jardin du net et pour tes pensées que je perçois. Aux portes de Beltane, je te souhaite, ainsi qu'à Delphine, une infinité de bonheurs aux nacres de coquillage, le plus tendrement du monde...
    Gros bisous, sans oublier notre farfadet facétieux !
    Quel petit chenapan celui-là... :)
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ma douce Véronique,
    Un texte magnifique qui fait rêver avec des photos superbes, c'est la merveille à l'état pur, que dire de plus que c'est divin et que j'adore ça et que la mer me manque.
    Gros gros bisous ma douce Véronique, bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  4. Que j'ai aimé te lire Véronique, et regarder tes magnifiques photos ! Oui un petit air de bout du monde pourtant si près de nous, je comprends ta pensée, tout paraît si dérisoire à côté de ça ... On a un peu l'impression que toute vie s'est arrêtée, que tout s'est figé ... Il faut préserver des endroits comme ceux-là, et j'espère qu'aucune vilaine construction ne viendra gâcher ce paysage si beau ...
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour
    C'est un endroit charmant, idyllique même!Je le trouve très calme, très serein!
    Les photos sont magnifiques!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Véronique
    Contente de te retrouver et de te lire :) Quel merveilleux voyage tu as fait ♥ Tout parait tellement paisible !!! dans ce monde de brutes où nous courrons sans arrêt, quel bonheur de se poser chez toi et de lâcher prise ! J'aime particulièrement la 3e et 4e photo de merveilleux tableaux qu'il faudrait encadrer. Coup de ♥ aussi pour le totem, il y avait quoi d'écrit sur les panneaux des noms de villes ? de Pays ? et merci pour ce joli coeur dessiné sur la plage ♥
    Je te souhaite un doux dimanche et bon retour à la civilisation !.....
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Grand merci du voyage, ma chère Véronique. J'en ai pris plein les yeux. Comme c'est beau. Préservé. Serein. Coloré.
    Tout ce que j'aime !
    Encore merci de nous envoyer ces petits bouts de toi, et de tes voyages ! Gros bisous, je te souhaite un excellent dimanche !

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Véro,
    Ce coin de terre est tout à ton image et je ne doute pas à te lire et voir ces sublimes photos que tu t'y soit sentie si bien !
    Cette sérénité nous fait oublier pour quelques instants les mauvaises choses du monde actuel !
    Je t'embrasse affectueusement Véro en te souhaitant une belle semaine de début mai avec le muguet en primeur !
    Nicole

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Véronique,tes mots sont magnifiques,des endroits qui te resteront gravés à tout jamais en toi dans le bon sens,je vis celà aussi,des moments forts qui restent là en soi,un bel article,bon lundi à toi et mon café de chez moi partagé,bisouxxx.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carole fleurs demots,rire.

      Supprimer
  10. Superbe texte . Je remarque toujours ce qui ce passe au tour de moi. Ce petit coin de terre est beau. En ce moment j'aurais besoin de m'y promener , mais ce n'ais pas ce que mon mari recherche . Je profite tout simplement de mon jardin qui est de plus en plus joli. Peite amie je te souhaite un doux weel end de premier Mai. Je t'envoie plein de petites clochettes par la pensée. Gros bisous de la Sologne.

    RépondreSupprimer
  11. merveilleux billet, j'ai voyagé à travers l'écran.
    Bon lundi Véro, muxu

    RépondreSupprimer
  12. superbes photos et mots.
    Merci Véro, je te souhaite un bon de mai aussi, plein de bonheur
    muxu

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir chère Véronique, merci de ton gentil message, j'ai beaucoup aimé ce que tu m'as écrit sur cette belle et odorante fleur, le muguet...

    J'ai moi même été absente ces derniers temps des blogs ami(es). Ma fille ainée a été opérée d'une hernie discale, elle souffre toujours beaucoup, je veux l'entourer le plus possible ! ...

    J'espère que ton séjour au Portugal a été agréable...

    Merci, je te souhaite aussi un beau mois de mai, je t'envoie un petit brin de muguet en pensée, qu'il t'apporte beaucoup de bonheur, je t'embrasse bien affectueusement, fanfan

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Véronique tant de mots à poser en te lisant,j ai retenu ceux là"Il est des lieux où nous laissons un petit bout de notre coeur "oui c'est vrai,tes photos sont sple,ndides,demain je pars chez ma soeur dans le Loir et cher et je rentre lundi,un projet commun qui date de Noel,rire,je suis contente,ça va faire du bien,je t'embrasse et te souhaite une bonne fin de semaine.Bisouxxx.
    Carole fleurs de mots.

    RépondreSupprimer
  15. bonsoir vero quelle belle balade tu me fait voyager avec tes belles photos et ce texte j adore on te suis sans penser a plus rien merci passe un bon week end bisesssssssssssss

    RépondreSupprimer
  16. oh là là ...c'est boooo
    et voilà que j'ai froid....oui super frisquet en Alsace...vite le chaussettes

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour
    Je te souhaite une bonne semaine!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Véronique,

    Instants d'éternité, de toute beauté ! Où l'homme n'a pas encore envahi par ces désirs de conquêtes, certains bouts de terre, là où notre âme, notre coeur, y trouve un doux refuge...
    Magnifique île, où j'aimerais fouler mes pas, pour y chercher l'abandon total, sérénité, loin du tumulte, chaos de ce monde !
    J'aime ses rivages, ses fleurs roses, son charme pittoresque, ses coquillages et totem indien, où tu as déposé tes coquillages.. Ces vestiges d'humanité, ont un charme fou !
    Lord Byron disait ceci :

    « Il y a de la musique dans le soupir du roseau ; Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau, il y a de la musique en toutes choses ; si les hommes pouvaient l’entendre ».


    (Georges Gordon Lord Byron)
    Tu fais partie de ces âmes, qui savent trouver leur chemin, à l'écoute de ce monde, puisque tu sais entendre la douce musique de sa nature profonde.
    J'aime la beauté de tes photographies et de tes mots qui atteignent le coeur et l'âme du lecteur.
    La citation mise à la fin de ton article est vraiment très belle !
    Il y a des lieux, ainsi qui nous procure tant de sérénité, plénitude pour nous "retrouver", même s'ils se font rare avec le tourisme envahissant !
    Gardons secret ses petits coins de la nature ! Chut ! :)
    Merci Véronique pour ce partage en toute amitié, un bout de ton âme, coeur, offert en joyou.
    Je te souhaite une belle fin de journée ensoleillée, et pleine de trésors, ceux qui viennent du coeur.
    Amitié de plumes,
    Bises,
    CorpsRimes

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés