Les saisons sont ce qu’une symphonie devrait être : quatre mouvements parfaits en harmonie intime les uns avec les autres. Arthur Rubinstein


"21 juin à l’aube. la nuit disparait devant le jour naissant. Là-bas, vers l’est, le ciel se colore de vert émeraude, tel un océan paisible. Puis tout vire au rose, comme si mille fleurs aux tendres pétales éclataient au milieu des nuages gris. Enfin du sol même de la vieille Angleterre semble surgir le disque du soleil, rouge vif. Aujourd’hui il va accomplir sa course la plus longue. Jamais comme au solstice d’été il ne s’attarde ainsi parmi les hommes, avec une telle chaleur, une telle force, une telle puissance. Le soleil tient enfin la promesse des longs mois d’hiver. Il revient parmi nous. Il nous réchauffe et nous éclaire. Il protège l’océan des blés et annonce l’or des moissons.
En ce matin sacré, nous sommes à Stonehenge, sur les hautes terres dénudées de la plaine de Salisbury. Au nord, le pays de Galles et ses vertes collines. Au sud, la presqu’île de Cornouailles et ses rochers roux. Derrière nous vers l’ouest, l’océan où va, ce soir, au terme de sa plus longue journée de labeur, sombrer le soleil. Quand il aura fini sa course, il disparaitra dans la mer où dorment à jamais, dans les grands fonds, les temples et les hommes de l’Hyperborée. De la pierre de l’autel, au centre du monument mégalithique de Stonehenge, on voit le soleil se lever sur la pointe d’un menhir, du nom de Heel stone, dressé dans le prolongement de l’avenue principale. Ici, depuis trente ou quarante siècles, des hommes sont venus, en ce jour unique de l’année, assister au lever du soleil créateur, du soleil invaincu, du soleil souverain.(…)
Dans ce temple à ciel ouvert qui n’avait pas d’autre dieu que le soleil, ceux qui nous ont précédé célébraient le grand mariage de la terre et du feu, le grand culte tellurique de la seule force qui ne mente pas et de la seule vie qui soit éternelle. La science ne s’oppose pas à la foi. Elle l’éclaire et la renforce. On sait aujourd’hui que Stonehenge n’est pas seulement un monument élevé pour découvrir le soleil du solstice d’été au nord-est, mais aussi pour saluer celui du solstice d’hiver au sud-ouest.(…)
Le passé et l’avenir avancent du même pas. La vie semble mourir au solstice d’hiver et elle renaît au solstice d’été. Stonehenge n’est pas le témoignage impressionnant d’un culte disparu mais le point précis où peuvent désormais s’ancrer notre certitude et notre espérance. Ce que les hommes aperçoivent dans Sun stone, la pierre du soleil, ce n’est pas le signe maudit de la fin du monde, c’est la présence vivante de l’éternel retour."

 

Jean Mabire,

cité dans "Fêtes païennes des quatre saisons",

sous la direction de Pierre Vial.

Éditions de la Forêt.

  

Méditez sur la nature, sur ses bienfaits, ses merveilles, ses innombrables dons, et cherchez à ressentir les puissances de la nature qui circulent en vous!

N'oubliez pas de remercier la Terre, notre « Mère nourricière », et le Soleil, qui assure lumière, chaleur et fertilité à tout ce qui vie sur notre planète!



Quelque soit le rituel que vous prévoyez pour la période du solstice d'été, célébrez à votre manière cette belle saison pleine de lumière,. Réjouissez-vous de tout ce que vous offre les merveilles de la nature!



Je vous souhaite un bel été .
(Juin 2013)


Commentaires

  1. Cendrine01/07/2013 01:27

    La lumière rayonne, ma chère Véronique, et l'or ruisselle sur les fleurs qui attendaient ce souffle de chaleur pour s'épanouir encore. Palette magique qui renaît pour panser les plaies des semaines écoulées et nous enchanter au fil du quotidien. J'ai pensé à toi en contemplant les nuages tout à l'heure... De gros moutons tous blancs et soyeux, des nuages de crème Chantilly qui n'attendaient qu'un baiser gourmand. J'ai rêvé en les regardant avancer doucement et gonfler sous la respiration de l'air. Il y avait des dragons, des chimères, des elfes, des dinosaures, des papillons, des licornes et toutes sortes de créatures indéfinies et malicieuses. Un voyage onirique, le regard à la fenêtre...
    J'espère que tu vas bien, entre les grains de poussière, et que l'été s'annonce très agréable pour toi.
    Je souffle vers toi des pensées aussi douces que ces nuages et je t'envoie de gros bisous vanillés...
    Cendrine

    Arlette30/06/2013 17:25

    Un solstice suivi de près par une pleine lune unique qui ne reviendra qu'en 2014 nous a rempli de nouvelles énergies .
    Il est essentiel de se connecter à la nature et de ressentir que nous sommes tous reliés .
    La gratitude doit être comme un réflexe afin de ressentir les bienfaits de l'univers. bises

    mel-and-tof30/06/2013 14:48

    Bonjour ma douce Véro
    Le passé ne peuvent cheminer avec l'avenir ou alors la vie ne vaut plus la peine d'être vécue, j'oublie le solstice d'hiver et j'attends celui d'été, peut-être sera-t-il plus clément avec moi, je ne veux plus retrouver les mêmes saisons dans le coeu, dans la nature, il est bon de les voirmais là s'arrête mes pensées
    Je te souhaite ma douce amie un excellent dimanche avec de gros bisous
    Méline

    popopopo30/06/2013 13:38

    combien de fois au bac philo
    on a demandé au jeune ébahi qu'on lui pose la question
    "c'est quoi le bonheur"
    -toucher une oeuvre d'art
    -"un frisson qui se prolonge d'amour fou"
    -une barque qui vogue sans sillage apparent
    -le beau, le juste, le vrai, enfin approchés
    - une ballerine nu pied sur un parquet de merisier
    -un mot qui émeut au profond de l'être
    .....
    le jeune ne sait pas choisir, alors il invente; il crée
    et dessine sur sa copie le soleil
    avec qq mot : "ô lumière éclaire moi toujours"
    et puis il rend sa copie
    et s"en va en l'air et disparaît
    tout le monde le cherche
    il est sur l'étoile
    et ne veut plus revenir
    et assis au bord de l'étoile
    il contemple la terre qui s'agite
    et veut revenir et ne peut plus
    il a atteint le nirvana
    tout en haut du ciel
    sur une étoile !!

    RépondreSupprimer
  2. Nanou30/06/2013 09:54

    Bonjour Véro,

    c'est encore avec une journée sans soleil que je viens te remercier pour tes visites qui me sont chère, car tu me met toujours du baume au coeur tu est adorable.
    J'espère que pour toi tout vas comme tu le souhaite et que le soleil est chez toi !
    Je te souhaite un doux et agréable dimanche et un bon début de semaine.
    Gros bisous tendresse, Nanou qui pense fort à toi.

    cheznous6229/06/2013 20:25

    Bonsoir Véro,
    Tu sais moi aussi je suis un peu absente de l'ordi en ce moment, comme toi beaucoup de taf en extérieur et puis avec le nouvel OB, on a moins de baume au cœur : perte de favoris, de catégories, musique coupée ect ... mais je ne me sens pas de taille pour l'instant pour migrer, je verrai à la longue si çà s'améliore et je ne sais où j'irai , aucune des plate formes ne me convient vraiment, je crois que toutes ,OB compris ont leur défauts !!
    Espérons que nous aurons enfin le soleil et en attendant, je te souhaite un doux dimanche avec mes bises de l'amitié !!Prends bien soin de toi, je sais que ce n'est pas toujours facile !
    Nicole

    ♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.29/06/2013 18:20

    bien des choses..........

    jill bill29/06/2013 18:01

    Coucou Véronique, je passe te souhaiter un agrébale W-E avec un rayon de soleil si le ciel le veut bien et ça c'est pas gagné encore... Bises de jill

    dani29/06/2013 15:27

    très bon choix de texte et illustrations pour symboliser ce passage vers l'été (qui j'espère va pointer son nez sans trop tarder).
    Je te souhaite une très belle saison estivale véro. Muxu

    musicolyre27/06/2013 21:51

    Avec le temps qui passe vite et la météo chagrine je ne me suis pas aperçue que l'on était en été.J'ai semé des radis une bestiole me les a grignoté une honte.J'ai essayé de faire des semis de cornichons appelés "cornichons de Paris" comme si les cornichons poussés sur les Champs Elysées comme les champignons du même nom !!!BBises

    ♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.27/06/2013 18:31

    une minute de moins de soleil...ça y est c'est parti............. les jours diminuent....

    RépondreSupprimer
  3. Cendrine26/06/2013 19:56

    Ma chère Véronique,
    C'est décidément magnifique, je replonge dans les beautés des illustrations que tu as choisies et dans la magie des mots, magie qui irradie tout autour de nous et devient plus palpable au fur et à mesure de nos "méditations", de nos ressentis profonds.
    Une myriade de flammes dorées a dansé dans la nuit de Litha, tissant un réseau subtil de lumière et de chaleur, nous avons rayonné, coeur à coeur, et les éléments nous ont offert leur force et leur douceur.
    Passage des saisons, ronde initiatique dans les champs de lumière, les coquelicots nous offrent leur caresse écarlate, à la croisée de la mort et de la vie...
    Merci pour ton magnifique message, un cadeau très précieux pour une sensibilité de fée... Je t'espère dans la meilleure forme possible et je t'embrasse très affectueusement!
    Je t'envoie un mail, gros bisous
    Cendrine

    Nanou26/06/2013 12:24

    Bonjour Véro,

    je crois que l'été ose enfin montrer le bout de son nez et c'est pas plus mal !
    Je te souhaite également un bel été dans la sérénité et le bien être.
    Agréable mercredi sous le soleil.
    Gros bisous tendresse Nanou

    bellane26/06/2013 08:41

    moi j'aime le cycle des saisons,c'est beaucoup d'échange avec la nature*
    bisous et belle journée

    RépondreSupprimer
  4. musicolyre25/06/2013 16:57

    De la peinture comme je l'aime.Je ne suis aucunement douée pour peindre de toute façon ,la musique m'attire plus d'ailleurs je te quitte pour rejoindre mon ami piano.BB

    carole24/06/2013 16:33

    Bonjour véro et nous avons tous une saison qui nous touche plus que l'autre et chacune a sa magie,j'aime l'été mais certains paysages d'hiver me touchent,son silence aussi,bizzz bon apm.

    gegouska23/06/2013 18:47

    Bonsoir je viens semer quelques mots dans ton beau jardin poétique bonne fin de soirée gros bisous

    popopopo23/06/2013 17:37

    ton blog est un enchantement
    en couleurs
    en musique
    en paroles ô combien douces
    en connotations vers l'univers
    vers l'amour avec un A
    d'une délicatesse
    délicieuse et légère
    et d'une profondeur où l'on se perd
    heureux de rêver
    j'aime en toi toussa
    et pardon ta féminité
    légère et étonnante
    de vérité

    cheznous6223/06/2013 14:47

    J'aimerai avoir ton talent pour trouver de si beau texte et ton côté poétique pour l'exprimer !
    C'est d'une tout autre manière que demain je fêterai le solstice d'été avec la St Jean !!
    Merci de ce joli partage et mes bises du cœur pour un été que je souhaite serein pour tous !!
    Nicole

    RépondreSupprimer
  5. Nanou23/06/2013 12:31

    Bonjour Véronique,

    non tu ne rêve pas c'est bien moi qui suis de retour après deux long mois d'absence !
    je suis partie car je n'allais pas bien je devais aller en Auvergne puis ce fût annulé et vue le temps qu'il faisait en avril j'ai opter pour rester chez une amie sur Nîmes qui avait besoin d'aide avant de commencer je suis partie une dizaine de jours chez un ami en Savoie et heureusement car à mon retour beaucoup de travail m'attendais alors que j'aspirais au repos et bord de mer que je n'ai vue qu'une fois tout le long de mon séjours.
    Pour faire cour nous avons déménagé une maison à toutes les deux et j'ai tondu le gazon aussi.
    Puis c'est chez c'est amie que m'attendais du boulot comme jamais je n'aurais imaginé ,je lui ai proposer mon aide sans savoir ce qui m'attendais debout 7h du mat pas de pose repas ou rare car entre ces hangars à vider au secours !!! 2milles mètres carré de pelouse à tondre le jardin à faire ,bêché, sarclé, planter semé et j'en passe .
    Tous les weekend vide greniers debout 4 h du mat des journées sans fin et souvent pour pas grand chose, enfin résultat je suis rentrée avec 10 kg de moins et une grosse fatigue...
    Je ne vais pas t'en dire plus j'en garde pas un bon souvenir.
    J'espère que pour toi tout vas bien que ton moral est bon.
    Tu à refait la déco de ton blog j'aime beaucoup, tu sais si j'avais pu j'aurais écrit un journal sur ces deux mois de galère mais la fatigue l'emportais toujours...
    Je te souhaite un doux et agréable dimanche en souhaitant que l'été viennet vite nous réchauffer de ces rayons de soleil.
    Gros bisous du coeur de ton amie Nanou qui ne ta pas oubliée... je t'adore

    Primavera2222/06/2013 15:54

    Buongiorno Véronique,
    Le printemps n'a pas tenu ses promesses, pour beaucoup ce fut la désolation, puisse l'été nous gratifier de ses bienfaits.
    Ti auguro una bellissima fine di giornata e una piacevole domenica.
    Ti abbraccio affetuosamente.
    Prima

    popopopo22/06/2013 08:50

    une symphonie de couleurs vieil or et robe de fée du Nord
    de lumières en teintes mi, et de sons de cuivre et de flûte de pan
    et puis les mots d'un autre combien toi, quoique a chacun de ces mots je pense à toi
    oui c'est toi la dame de stone henge, a la longue chevelure
    qui danse au soleil levé, de vert vêtue, face au nuage que tu fais fuir
    mon coeur te suit, j'ai honte de le dire, comme celui d'un jeune homme
    amoureux des vieilles pierres grises dans un ciel gris clair avec des rayons bleus
    et l'homme grave soudain sourit... à la vie et le soleil apparaît en l'infini
    l'homme grave et la fée légère, une symphonie nouvelle et cependant éternelle
    la musique du monde qui entre en métamorphose
    *ds mon jardin tu es la rose qui chante et me ravit

    RépondreSupprimer
  6. Sylvie22/06/2013 08:18

    Bon été ma douce Véronique !
    Ce magnifique texte nous réchauffe le coeur en cette journée où le soleil se fait encore timide.
    Ton billet m'a fait penser à cette belle chanson de Michel Fugain "Bravo Monsieur le Monde" avec notamment cette phrase : "Bravo pour vos saisons qui nous donnent des idées de chansons" et c'est vrai que lorsqu'il fait beau, on a envie de chanter et de s'émerveiller.
    Et le cycle des saisons continuera comme une chaîne que rien n'arrêtera.
    Excellent week-end à toi.
    Je t'embrasse affectueusement.

    Isa LISE22/06/2013 07:45

    Merci ! Bel été à toi aussi !

    eryayo21/06/2013 22:21

    Quel beau texte de ce Jean Mabire, cela donne bien envie de le lire...
    Notre Mère, la Terre, semble nous montrer son mécontentement.... Les hommes y prêteront-ils plus d'attention ?
    Merci pour ce magnifique article. Je te souhaite également un bel été, qu'il soit beau ou qu'il soit nuageux, mais toujours avec de belles images plein les yeux !
    Gros bisous ma petite Véro.
    Coco

    mamalilou21/06/2013 21:47

    merci à toi pour cette célébration... belle fête de la musique, de la lenteur et de changement (officiel) de saison... même si les fruits eux, ont pris leur rythme...
    doux bisous

    carole21/06/2013 21:16

    Bonsoir véro,on va se le souhaiter mutuellement ce bel été et y croire malgrès et envers tout car pas évident au marché ça joue sur morale de beaucoup,bizz bon weekend à tous les tiens,je t'embrasse.

    carole21/06/2013 21:15

    Bonsoir véro,on va se le souhaiter mutuellement ce bel été et y croire malgrès et envers tout car pas évident au marché ça joue sur morale de beaucoup,bizz bon weekend à tous les tiens,je t'embrasse.

    Cendrine21/06/2013 21:14

    Ma chère Véronique,
    J'étais persuadée de trouver un magnifique florilège de mots et de pensées sur ton blog et mon coeur s'emplit de lumière à cette lecture...
    Ma douce amie, je voulais souffler des papillons d'or sur ton jardin secret avant d'aller allumer notre autel des saisons (clin d'oeil et émotions...) et te dire qu'en cette nuit, je pense très fort à toi.
    Je regarderai aussi briller les flammes pour mes amis arbres qui sont tombés lundi et mercredi dans la tempête. Ma rue est nue, hormis mon beau houx. De nombreuses familles ont été éprouvées, dans bien des régions et aussi à Sarcelles mais la vie renaîtra et Dame Nature cicatrisera les plaies, le soleil brillera encore et encore sur cette "luxuriance" ambivalente.
    Roue du temps, roue de la vie, cycles complexes et harmonies qui se complètent, nous allons célébrer ce passage, j'allume aussi des bougies pour toi et ta famille, je me sens heureuse, la Nature nous offre ses dons.
    Je t'embrasse très affectueusement, très bel été mon amie!
    Cendrine

    jill bill21/06/2013 20:21

    Bonsoir Chatbada... je découvre Jean Mabire, le 21, 22 égalité entre le nuit et le jour.... L'été est là mais l'activité industrielle intensive de l'humanité détraque t'elle notre mère Nature, ma foi.... Merci Véronique, bel été à toi aussi, je t'embrasse, jill

    RépondreSupprimer
  7. ♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.21/06/2013 19:45

    et me voilà perdue dans les archives.... n'ai pas envie de sortir le disque dur....dis-moi c'est quand.....ton jour de fête .................

    mel-and-tof21/06/2013 11:36

    Bonjour ma douce Véro
    Merci pour ce merveilleux texte dont j'aimerais m'emprimer, c'est sublime et tes magnifiques images l'illustrent si bien
    Je te souhaite une bonne fête de la musique et une bonne journée avec de gros bisous
    Méline

    Ymi21/06/2013 08:06

    Chère Chatbada.
    Merci pour ce superbe billet, tout en harmonie, accompagné de mots choisis !
    Je viens te souhaiter un bel été.
    Un été de douceur, sans orages intérieurs, un été de bonheur.

    " L'harmonie fut ma mère dans la chanson des arbres
    et c'est parmi les fleurs que j'ai appris à aimer. "
    Friedrich Hölderlin

    Bien amicalement,
    du fond du coeur, je t'embrasse.

    TititeParisienne21/06/2013 01:37

    Bonjour Véronique,
    Le cycle des saisons, un éternel recommencement ...
    Tiens un petit poème de Francis Ponge que j'aime beaucoup :

    Las de s'être contractés tout l'hiver les arbres tout à coup se flattent d'être dupes. Ils ne peuvent plus y tenir : ils lâchent leurs paroles, un flot, un vomissement de vert. Ils tâchent d'aboutir à une feuillaison complète de paroles. Tant pis! Cela s'ordonnera comme cela pourra! Mais, en réalité, cela s'ordonne! Aucune liberté dans la feuillaison... Ils lancent, du moins le croient-ils, n'importe quelles paroles, lancent des tiges pour y suspendre encore des paroles : nos troncs, pensent-ils, sont là pour tout assumer. Ils s'efforcent à se cacher, à se confondre les uns dans les autres. Ils croient pouvoir dire tout, recouvrir entièrement le monde de paroles variées : ils ne disent que « les arbres ». Incapables même de retenir les oiseaux qui repartent d'eux, alors qu'ils se réjouissaient d'avoir produit de si étranges fleurs.



    Toujours la même feuille, toujours le même mode de dépliement, et la même limite, toujours des feuilles symétriques à elles-mêmes, symétriquement suspendues ! Tente encore une feuille! — La même! Encore une autre! La mèmel Rien en somme ne saurait les arrêter que soudain cette remarque : « L'on ne sort pas des arbres par des moyens d'arbres. « Une nouvelle lassitude, et un nouveau retournement moral. « Laissons tout ça jaunir, et tomber. Vienne le taciturne état, le dépouillement, I'automne.

    Bonne journée, je t'embrasse bien fort, Véronique

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés