Au pays du rêve, nul n'est interdit de séjour. Julos Beaucarne

Joséphine Wall








Femmes et Hommes

 

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne


(Mai 2011)

Commentaires

  1. Eléonor23/05/2011 20:51

    En dépit de tout le fleuve de l'Amour coulera toujours. Merci pour le partage généreux et au plaisir.


    Cordialement.


    Eléonor
    ***
    Barbara22/05/2011 18:55


    Ciao carissima Veronica, eccomi qua ... grazie per questo articolo che mi ha fatto scoprire tante cose ... - Non ti ringrazierò mai abbastanza per tutti i fantastici pps che mi mandi ... oggi
    quello del "deserto magnifico" me lo sono "rivenduto" subito alla mia mailing list ... ed è stato un successone!!!! Spero che tu stia bene, ti mando un abbraccione e ti auguro con
    affetto ...
    ***

    Gigi22/05/2011 16:35





    Bon après-midi ma Véro. Ce n' est pas une visite de politesse, mais je veux te remercier des petits passages que tu fais dans mon nouvel univers inachevé et surtout inabouti....Mais je persévère
    !


    J'avais une petite connaissance de Julos Beaucarne mais je dois dire que je ne m'étais jamais attardée sur ses écrits...Je le regrette à lire les lignes que tu as publiées, un très beau texte qui
    donne envie d'en savoir plus, ce que je ne manquerai pas de faire...


    Cette idée de faire de "l'autre" un rêve mène forcément à la déception...


    Les lignes de Beaucarne nous en démontrent toute l'ambiguïté, ce qui me laisse à penser que la seule réalité qui vaille est l'acceptation de l'autre et réciproquement.


    Mais ma Véro, je ne vais pas disserté sur le sujet, je crois que j'attraperais mal à la tête si je continue...Rien n'est plus délicieux que la légèreté de l'être....


    Bon dimanche ma douce Amie, auprès des tiens....


    Plein de bisous affectueux de toute ma sincère amitié.


    GIGI
    ***
    Marianne22/05/2011 15:59

    ces mots de lui "il faut reboiser l'âme humaine"... et ce beau texte pour recommander aux êtres de trouver leur voix en s'écartant de la dépendance tout comme de l'appartenance, quels messages !


    Il faudra que j'approfondisse mes connaissances de l'oeuvre de ce Monsieur.


    Heureux dimanche à vous.
    ***
    primavera21/05/2011 21:34





    Buonasera Vero,


    Sono stanca stasera, sono andata a passare la giornata a Dinan con un'amica, j'aime beaucoup cette ville mais de marcher sur les pavés je fatigue ! _


    J'aime beaucoup de texte de Julos baucarne que je ne connais pas... et combien je suis en accord avec lui lorsqu'il dit " Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son
    propre rêve? "... pour moi ce n'est pas aimer, c'est emprisonner l'autre __ " Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
    Tout nous serait cadeau "... combien cette phrase est belle et si vraie, lorque tu aimes la vie, que tu vois et ressens la beauté qui t'entoure, il devient facile d'aimer et d'être
    aimé _


    Une photo prise l'été dernier au large du cap Fréhel... un endroit magique.


    Bellissima serata a te


    Bacioni


    Prima

    RépondreSupprimer
  2. :0091: :0010: :0085:21/05/2011 15:36

    et me voilà perdue dans les vidéos entrain d'écouter Jules que je ne connaissais pas .....du tout du tout....! vais revenir....bon aprème
    ***
    Rosebleue20/05/2011 22:15

    Bonsoir Véro ....


    Que tout cela est bien beau .... mais je me demande , si vraiment on se comprenait , si , la griserie des premiers jours était éternel.... je pense que ce serait monotone..c'est comme
    si on était toujours en été .... il faut bien la rigueur de l'hiver pour apprécier le printemps


    Je te souhaite une bonne fin de soirée gros gros bisous et bon W.K
    ***
    mystère0120/05/2011 08:55

    bonjour ma véro , c'est un très beau texte !! je ne connaissais pas cet artiste complet !! c'est triste ce qui est arrivé a sa femme !!! j'aime beaucoup cette phrase


    je te souhaite une belle journée avec de gros bisous !!!!
    ***
    TititeParisienne20/05/2011 07:58


    Bonjour Véronique ; Je ne connais pas du tout Julos Beaucarne, oups, comment cela se fait il ? En tout cas merci pour ton article, je découvre un grand artiste. C'est affreux l'assassinat de sa
    compagne, déjà en 1975 le monde ne tournait pas rond ! Je vais voir si je peux écouter plus de chansons de cet artiste sur internet. Je te souhaite une très bonne journée, bises, Véronique.
    ***
    Roger20/05/2011 00:39

    C e soir mon message et mes mots sont pour toi Véronique, pour te remercier de ce beau partage accompagné par une superbe ambiance musicale (imagine que l'on fait un tour de piste) on peut
    toujours rêver une dance puisque ce n'est pas interdit. Et ce texte est criant de vérité. Personnellement je demande toujours que si l'on veut rêver avec moi, il faut le faire les yeux ouverts.


    Gros bisous d'amitiés pour toi Véronique, ce soir j'emmène ta musique dans mes rêves.


    Roger

    RépondreSupprimer
  3. POPOPOPO GUY20/05/2011 16:25



    *qd un enfant se lève


    il se souvient d'un rev d'oiseau


    *qd une enfant se lève


    elle conserve son reve de fleur


    *qd deux enfants se réveillent


    ils trouvent sur la table du jardin


    un plateau de fruits et l'amour de la mère


    *qd deux enfants vont s'endormir


    pour une nuit


    pour jamais


    le père tient la main de l'épouze


    *et les enfants s'envolent


    heureux


    et la table du jardin


    tj emplie de chozes jolies


    s'endort elle aussi



    guy

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire