“Se voiler la face ne permet jamais de se construire.” Olivier G. Boiscommun



Rêver et grandir pour mieux se souvenir .
Au détour d'une conversation, j'apprends ce qu'est un repentir . Je connaissais le verbe, le sentiment que cela engendre , mais j'avais oublié, depuis les cours d'arts plastiques du lycée, que les coups de crayon pourtant gommés et sur lesquels on recommence à dessiner se nomment ainsi aussi .
Je trouve le mot joli et me mets à chercher des exemples de dessins célèbres derrière lesquels on perçoit encore la trace des premiers essais .
On devine le travail , les efforts menés pour arriver à ce résultat final . On voit à quel point l'artiste, éternel insatisfait, a tenté de commencer et recommencer pour essayer de matérialiser du mieux possible son désir de perfection, son envie d'absolu .
Si l'on regarde la définition dans le dictionnaire, voire les dictionnaires, tous s'accordent à dire que le regret de cette faute est immanquablement accompagné de la volonté de réparer .
On peut rater, on ne peut juste pas laisser en l'état .
Comme dans la vie , on tente de gommer, mais il en demeure pas moins important d'en retenir quelque chose , que la trace laissée permette de ne pas recommencer .
Comme un peintre, on essaye toujours de s'améliorer, de progresser .
On oublie parfois, mais il n'en reste pas moins un détail qui fait que, la prochaine fois, on fera différemment .
On aura le droit de rater encore, de louper, de tomber ...
Mais ce ne sera jamais ni la même erreur, ni une chute identique .
Le trait de crayon qui reste sur la feuille de notre chemin nous donnera envie de recommencer notre dessin .
Et si le seul moyen d'être réellement heureux , c'est finalement d'avoir l'intime conviction que quoiqu'il arrive notre dessin retrouvera des couleurs, alors, il faudra du coup que l'on garde auprès de nous tous les brouillons, croquis et jolis repentirs .
Tailler bien pointu notre crayon pour que la trace reste et que rien de s'efface pour de vrai .



Commentaires

  1. Bonjour Véronique, ah notre passé, en bien en moins bien reste collé à notre peau et puis cela fait des expériences de vie.... ;-) belle analyse ! Bon W-E à toi, bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le passé fait ce que l'on nous sommes aujourd'hui .Merci Jill .Bon dimanche . Bises à toi

      Supprimer
  2. j'aime la femme en son entier, chevelure regard Voix et tite pirouette grâcieuse irrésistible, pas de danse sans mm le vouloir, et mm à mon âge de vieux popoète gris non je n'ai pas changé, et plus tard m'en irais en cherchant la source de la Beauté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La source de la beauté , tu l'as trouvée Guy . Lorsque je te lis , elle ruisselle de tes mots . Tu l'as puisée lorsque tu étais enfant . Elle ne t'a jamais quittée et lorsque tu partiras , un jour, elle continuera de couler au coeur de ton jardin .

      Supprimer
    2. la beauté pure, c'est presque de la laideur, car la vérité est tj prosaiique, mais cette laideur je la vois à peine puis l'oublie, car je trans-lumière pour m'arrrêter à la bonté profonde de l'Homme, alors je peins ou je chante avec des mots le monde irréel mais vrai cependant qui est à l'origine des choses,, tu as le pouvoir Véronique par ta simplicité naturelle et élégante, d'amener l'homme à se transcender et à donner le diamant de l'âme, et des fois c'est la musique douce des mots, des sons inutilesque l'on émet en se brossant ou se passant un gant
      guy
      https://youtu.be/WIgvcWWfxiI lalalala

      Supprimer
  3. bonsoir vero tres beau texte on ne change pas le passé le présent tout est la bon dimanche bisessssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut changer le passé . Nous devons juste en tirer les leçons pour mieux construire notre futur et vivre pleinement notre présent . Bon dimanche à toi Régine . Bises

      Supprimer
  4. Bonsoir Véronique,
    Se voiler la face n'est pas une solution c'est vrai, mais parfois on ne veut pas voir la réalité en face ... et la chute est dure.
    Moi je pense qu'on change ... Passe une bonne soirée, grosses bises, Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est des fois où la réalité est si dure à voir que l'on se voile la face par peur de l'affronter et puis un jour, on se retrouve face à face à la dure réalité de la vie et on n'a pas d'autre choix que de l'affronter . Ainsi va la vie ... Merci et bon dimanche Véronique . Je t'embrasse

      Supprimer
  5. Laisser filer le passé. Ce qui est fait est fait. Par contre apprendre du présent, au fur et à mesure qu'il avance, sans rien refuser de ce qui s'y passe... belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est passé n'est plus , il nous en reste des souvenirs . Mais nous sommes riches de notre passé et nous enrichissons notre présent sans un perdre un seul instant . Merci Cathie . Belle journée à toi

      Supprimer
  6. je pense qu'il est nécessaire d'accepter les choses du passées pour aller de l'avant. Très beau texte Véro. Muxu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Eki , il faut savoir accepter et en tirer les leçons . Merci . Je t'embrasse

      Supprimer
  7. Bonsoir Vero dans la vie on apprends jusqu a la fin des erreurs d hier qui a nos yeux etaient si fortes a ce momebt sont avec recul moins grave.On dessine comme on peut parfois les crayons sont moins bien tailles ou c est le taille crayon qui rame le tout est de continuer a dessiner.de beaux mots un beau partage.un gros bisou pensée carole Fleurde mot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est faite de brouillons , on rature, on corrige , on gomme et puis, on trouve le bon équilibre et notre trait de crayon ne tremble plus . Nous ne finissons jamais d'apprendre , chaque jour est une leçon et si le soir, on s'endort le coeur et l'âme en paix ,c'est que notre dessin est plein de belles couleurs . Merci Carole . Gros bisous à toi et merci de tes mots

      Supprimer
  8. Se voiler la face n'empêche pas l'esprit les garder en mémoire, ne prenant que les bonnes traces de nos loupés, de nos erreurs, car un jour l’on renaît de ces moments qui nous ont marqués et peut importe le poids qu’il aura fallut porter, nous sommes aussi fait de ces moments là.
    La gomme ne sert qu’à les atténuer, ils resteront sur nos chemins comme des petits brouillons de graine de vie qui ne demandent qu’a prendre des couleurs et de préférence pastels. Bonne journée à toi et merci pour cette découverte du repentir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nous sommes aussi faits de ces moments-là , de nos loupés , de nos chagrins qui nous ont fait découvrir la vie d'un autre oeil, d'un oeil neuf . Celles ou ceux qui n'ont pas su tirer profit de ces "accidents" personnels n'ont rien compris à la vie . Des brides restent en nous , des brides que l'on a pris à pleines mains pour chevaucher à nouveau sur le chemin de la vie riches des leçons du passé . Merci à toi Roger .

      Supprimer
  9. un bonjour de Jacqueline...oui de Jacqueline...que tu connais bien..
    qui n'a pas de blog et qui est obligée de passer par la rubrique "Anonyme" pour te laisser un mot

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour
    Notre passé nous aide à nous construire et à mieux bâtir notre avenir
    Je vais mieux, je t'en remercie!
    En fait, c'était mon asthme qui était mal équilibré.
    Depuis que l'allergologue m'a donné un traitement de fond qui a duré trois mois (et ce dès la seconde prise), j'allais déjà mieux et ne toussais plus.
    Bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés