“La pensée a des ailes. Nul ne peut arrêter son envol.” Youssef Chahine ( Le Destin )



S'envoler, se sentir libre, se sentir porter par les courants ascendants, regarder d'en haut comment tourne le monde, aller où le vent nous mène, traverser les tempêtes, puis se poser, lisser ses plumes ébouriffées avant de repartir vers une autre aventure .
Ah ! Si nous avions des ailes ...
Voler comme un oiseau est la plus belle métaphore pour exprimer l'aspiration à un meilleur avenir , pour symboliser la liberté et l'infini des possibilités, la découverte et l'expression de ses talents ...
Evoluer en apesanteur et en souplesse , tout laisser derrière soi .
Dans la vie quotidienne , il n'est pas si facile d'être "libre comme l'air ". Mais de temps en temps, on trouve une plume, on l'accroche à une ficelle ou on la dépose dans un vase .
Tel un talisman.
Rien n'interdit de rêver .
Et parfois, quand tout va bien, quand on se sent rempli d'énergie et de joie, quand on tombe amoureux, alors ... 
on se sent pousser des ailes . 

Commentaires

  1. S’envoler, s’élever à tire d’ailes dans un nouvel espace et se retrouver libre de penser, libre de rêver « AH! Si nous avions des ailes » juste pour prendre conscience de la réalité de nos rêves, de nos possibilités d’écouter les douces brise d’ailleurs, la ou les langages silencieux portés par les vents amènent toujours les âmes assorties à voler ensemble dans le même espace temps, pas besoins de mots quand le ressenti est présent.
    Très belle page Véronique j’aime beaucoup son Impesanteur et tu as su trouver ta plus belle plume pour l’écrire.
    Bonne fin de journée Je t’embrasse
    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rechercher l’harmonie en plein vol, tendre vers plus d’harmonie dans sa vie, c’est un besoin tout à fait légitime. C’est un besoin qui permet de construire la paix, l’accueil de l’autre, la croissance de qui l’on est profondément. C’est, ce que je nomme : se sentir aligné au cœur de soi,au coeur de l'Autre en accord avec soi et l’environnement dans lequel nous baignons et peu importe s'il est ici ou Ailleurs , les ressentis en sont le trait d'union .
      Merci Roger .
      BisouS

      Supprimer
  2. Bonjour Véronique, se sentir léger quand le moral et l'humeur sont bons c'est un bonheur accessible à tous, un état d'esprit aussi, et prendre le jour comme il vient ça aide... douce journée à toi, bises, JB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Jill , prendre le jour comme il vient , ça aide et cueillir les petits bonheurs qu'ils nous offrent .
      Doux dimanche .Bises

      Supprimer
  3. Dites-moi m'sieur, faites que je sois un oiseau
    Avec des ailes pour m'envoler là haut
    Un bel oiseau planant avec des plumes
    Des pattes et même un bec
    Dans la couleur et la douceur d'un arc-en-ciel
    Oh oh, dites m'sieur, faites que je sois un oiseau
    Pour voir le monde pas plus gros qu'un pruneau
    Pour m'endormir sur un nuage
    Entendre le soleil au passage
    Dire qu'il n'a jamais vu un aussi bel oiseau
    Dites m'sieur, faites que je sois un oiseau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faisons comme l'oiseau ma Simone, lissons nos plumes , fermons les yeux et envolons-nous ...

      Supprimer
  4. Bonjour Véronique,
    Peut on passer à côté de son destin ?
    Tu as toujours de très bons articles qui donnent à réfléchir.
    Je suis bien contente que mes articles sur le parc Monceau te plaisent, ça faisait longtemps que je voulais y retourner.
    Passe une bonne journée, bises Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne pense pas que l'on puisse passer à côté de son destin mais je suis convaincue que le destin nous tend des cartes et libre à nous de les jouer ou non.Tu parcours Paris avec ta boîte à images , c'est ton évasion durant laquelle tu te sens libre .
      Merci Véronique de ta gentillesse et de ton amitié . Nous nous connaissons depuis quelques années déjà et j'en suis heureuse .
      Beau dimanche mon amie .
      Bises à toi

      Supprimer
  5. Bonsoir Véronique,

    j'aimerais être aussi légère qu'une plume, aller au gré de mes envies être libre .

    Puis faire des rencontres de plumes et faire un bout de voyage avec elles.

    Je rajoute cette citation que j'aime beaucoup étant toujours à cour de mots ...

    Quelquefois mes rêveries finissent par la méditation, mais plus souvent mes méditations finissent par la rêverie, et durant ces égarements mon âme erre et plane dans l'univers sur les ailes de l'imagination, dans des extases qui passent toute autre jouissance.

    Rêveries du promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire des rencontres de plumes comme c'est joliment dit Nadine .
      Je trempe la mienne dans mon ciel , univers de mes évasions et je t'envoie un bouquet de mots-nuages .
      Merci pour ta belle visite .

      Supprimer
  6. belle coïncidence ton texte si juste, ce matin j'ai vu une plume passer devant mon nez se poser sur une rose!
    Excellente photo.
    Bonne soirée Véro, muxu

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour
    Moi aussi je suis heureuse de te retrouver! J'espérais chaque jour que tu puisses revenir, voila pourquoi je ne m'étais pas désabonner de ton ancien blog et quelle n'a pas été ma surprise (agréable) de voir un nouvel article qui disais de te retrouver sur ton nouveau blog.
    Je vais bien, j'espère que pour toi c'est la même chose!

    Parfois, j'aimerais être un oiseau pour pouvoir voir le monde d'en haut et être libre!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Peut-être nous sommes-nous croisées sans le savoir à Béthune car nous y étions aussi hier après midi avec les enfants ... je trouve çà très intéressant, on a encore appris des choses, nous sommes "fans" de ce genre de festivités. !!
    Mes bisous dans ton lundi de Pentecôte en te souhaitant une belle semaine Véro !
    Avec mon amitié du cœur !
    Nicole

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire