L'homme est un mécanisme que l'amour-propre remonte chaque jour.Louis Dumur



Ce soir-là, Morphée me joua un mauvais tour .
Il m'avait oubliée et ne pouvant trouver le sommeil sans être bercée , je me mis à penser ...
 
Si, si, ça m'arrive ...
 
Je me suis, alors, souvenue de cette dame qui était arrêtée au bord de la route , manifestement en difficulté .
Je m'étais garée et lui avais demandé si je pouvais lui venir en aide .
Elle me dit alors qu'elle avait crevé et qu'elle attendait son mari qui râlait car il allait louper le passage du Galibier, étape importante du Tour de France ...
 
 COCORICO !
 
Sur ce, rassurée, je repartis vagabonder à mes occupations .
 
 
L'évidence me sauta aux yeux !
 
Ben voui, je ne sais pas changer une roue de voiture .
 
C'est alors que j'échafaudai un plan, mon neurone machiavélique se révéla pertinent.
 
A preuve du contraire, un plus un faisant deux , je me disais entre moi et moi que si j'arrivais à réparer la crevaison de mon pneu de vélo ,survenue alors que je pédalais sur un chemin de traverse parsemé de silex (Chonchon avait fortement déconseillé cette échappée campagnarde mais je n'avais écouté que mon neurone bucolique ) , je serai capable de changer une roue de voiture .
 
Foi de Véro !
 
 
J'allai chercher le manuel de la voiture et me mis à lire la page qui m'intéressait .
 
Malgrè ma détermination, je restai quelque peu dubitative .
Chonchon me demanda pourquoi diantre avais-je sorti le bouquin en question .
Je lui répondis qu'une passion soudaine pour la mécanique m'avait saisie et que je voulais savoir comment fonctionnait un moteur .
 
-"Hum!" fit-il !!!
 
Et quand Chonchon fait "Hum!", c'est pas bon signe !!!
 
Le lendemain, à fond la forme, je me rendis, à l'insu de Chonchon, dans le magasin spécialiste des grands sportifs et achetai l'indispensable afin de stimuler mon neurone mécano qui jusqu'à présent était dans un état létargique permanent .
 
A peine rentrée , je mis mon plan à exécution.
Chonchon ,inquiet, par tant d'effervescence me questionna sur mes intentions . Il pâlit et encore j'avais ommis de lui révéler mon véritable objectif ...
 
 
Il me dit :
-" J'te préviens, si tu fais du basard, tu t'débrouilles !" .
 
Faisant fi de ses menaces, je me mis à la quête du petit trou . Je le trouvis .
Je sus réparer la chambre à air mais ne sus remonter la roue .
 
Je suis donc retournée , à fond pas la forme, au magasin des sportifs mal dégourdis et me rendis au stand "réparation".
Alors que je tentai d'expliquer ma déconvenue , un employé me lança d'un petit sourire moqueur :
 
-"Vous inquiétez pas ma p'tite dame, on va vous arranger ça ! Vous n'y êtes pas allée d'main morte mais on va vous remettre votre vélo sur ses deux roues !"
 
Je rentrai .
 
Chonchon me lança , fier comme Artaban :
 
-"Et alors ?"
 
-"La p'tite dame te salue !" lui répondis-je .
 
Mon neurone "orgueil" en avait pris pour son grade .Chonchon avait marqué un point .
 
Je remis le manuel à sa place pour ne point éveiller ses soupçons et renvoya mon neurone "mécano" aux oubliettes, quant au "machiavélique, il pouvait aller se rhabiller .
 
J'en déduisis que la mécanique était une histoire d'homme.
 
Je préfère de loin celle du COEUR et c'est très bien ainsi !
 (Novembre 2011)

 


Commentaires

  1. Cyrielle dubois29/07/2014 16:35

    Quel bel article. Merci pour ce partage dont les paroles me parlent au plus profond de moi.
    J'adore la partie qui parle du nerf optique, cela est parfaitement parlant. Bonne soirée à toi !
    ***
    SylvieG21/11/2011 09:38
    Tu viens de me faire sourire à chaque ligne car si c'est de toi que tu parlais, j'ai cru me reconnaître maintes fois... On est bien toutes pareilles...


    Texte bien sympathique pour commencer la semaine...


    Plein de bisous
    ***
    Gigi20/11/2011 19:30
    Ecoute ma Véro, je viens de bien rire devant ta volonté farouche qui ne m'étonne pas outre mesure, mais laisse donc aux mécanos du dimanche (chonchon ou nounours) faire leurs supermen, cric en
    main et les vaches seront bien gardées...


    Curieusement, un petit fil appelé transmission de pensée devait nous relier l'une à l'autre. Moi je viens te déposer une belle image que j'ai composée pour te dire bonsoir.


    Alors je te rappelle, que toi, quand tu fouilles....tu fouilles ! tu farfouilles et moi je bafouille...


    Tu es faite pour la profondeur, vois ce que tu sors de ton cerveau et que tu nous offres...Cela veut bien dire quelque chose, tu es un puits de science


    Voici donc ce que j'ai concocté, les lieux où tu aimes tant te ressourcer, au milieu de tes fouilles....Non non, je ne suis pas Mahaut d'Artois....


    Je suis simplement Gigi, qui passe te dire bonsoir et te déposer des bisous affectueux sur tes deux joues toutes roses....
    ***

    RépondreSupprimer
  2. Gigi20/11/2011 19:30
    Ecoute ma Véro, je viens de bien rire devant ta volonté farouche qui ne m'étonne pas outre mesure, mais laisse donc aux mécanos du dimanche (chonchon ou nounours) faire leurs supermen, cric en
    main et les vaches seront bien gardées...


    Curieusement, un petit fil appelé transmission de pensée devait nous relier l'une à l'autre. Moi je viens te déposer une belle image que j'ai composée pour te dire bonsoir.


    Alors je te rappelle, que toi, quand tu fouilles....tu fouilles ! tu farfouilles et moi je bafouille...


    Tu es faite pour la profondeur, vois ce que tu sors de ton cerveau et que tu nous offres...Cela veut bien dire quelque chose, tu es un puits de science


    Voici donc ce que j'ai concocté, les lieux où tu aimes tant te ressourcer, au milieu de tes fouilles....Non non, je ne suis pas Mahaut d'Artois....


    Je suis simplement Gigi, qui passe te dire bonsoir et te déposer des bisous affectueux sur tes deux joues toutes roses....

    RépondreSupprimer
  3. DANIELLE19/11/2011 19:08

    et oui on a besoin des hommes, ton histoire me rappelle une anecdote, je devais me rendre à ma chorale, en habit de soirée , nous avions concert et au milieu du chemin pouf crevaison, il
    pleuvait drôlement fort, donc j'entrepris de changer le pneu, la voiture soulever il fallait déboulonner pour remplacer la roue, pas moyen je n'avais pas assez de force, je fis signe à quelques
    automobilistes, un à bien voulu s'arrêté, Monsieur en costar très chic, viens à ma rescousse du coup il a changer la roue sous la pluie, il avait les mains toutes sales et je n'avais
    absolument rien pour qu'il puisse les essuyer, j'étais vraiment gênée , je ne savais plus que dire si non que merci. je m'en souviendrai longtemps de cette mésaventure


    bon week end mon amie Véro je pense à toi malgré mes courtes visites.je t'embrasse à bientôt
    ***
    mamigina19/11/2011 17:54

    bonsoir vero il vaut mieux le lesser faire au hommes en les flatant un peu que c est les plus fort ahhhhhhhhhhhh
    passe un bon week end bisesssssssssss
    ***
    sophie597619/11/2011 17:42
    Bah moi changer la roue de la voiture j'y arriverai peut etre à condition que les écrous ne soient pas trop serrés !!! lol !!! Maintenant sur les nouvelles voitures plus de roue de secours
    il existe un autre système de dépannage par contre pour le vélo là je ne fais pas du tout !!! lol !!! Je te souhaite de passer un bon week end, j'espère que le soleil qu'on a eut aujourd'hui t'a
    remonté le moral ; Gros bisous !!!
    ***
    Annebilou19/11/2011 13:53
    bonjour ma belle


    ah beh je serais tout aussi incapable de changer une roue


    chacun son rôle après tout lol


    par contre j'adore cette montre gousset même si le mécanisme à


    l'air un peu rouillé


    gros bisous


    passe un bon week end
    ***
    dani-elle19/11/2011 08:32
    bjr véro....je te rassure , je suis comme toi et je laisse cela à mon mari .


    aujourd'hui un petit cadeau virtuel, j'ai envie de te faire découvrir un blog d'un globe trotter qui fait des photos magnifiques d'ailleurs


    http://marcopolo29.over-blog.com/


    bonne découverte et wk, muxu

    RépondreSupprimer
  4. fleur de mot18/11/2011 21:56
    Ptit bonsoir véro,rien de plus dure que l'indifférence et je pense qu'on a des retombés quand le coeur parle,en agissant avec notre coeur on agit au mieux et au fil quand celà nous arrive on a
    les retombés de cette gentillesse,ici températures douces à part le matin mais pas encore de gelées,je te souhaite un bon weekend,bisouxxx bonne soirée.
    ***
    Déclic Photos18/11/2011 18:03
    Je viens de finir la lecture de cette grande aventure avec un large sourire aux lèvres.


    Je te rassure ce n'est pas une affaire d'homme ou de femme, ce n'est juste qu'une questions d'apprentissage les hommes eux non plus à la naissance ne savent pas réparer une roue.


    Bisous Véronique et courage je sais que tu peux y arriver.


    Roger


    ps: Blagounette du soir "Dans la vie on fait ce que l'on pneu on est pas des chambres à air mais on crève"
    ***
    Bleue Azur18/11/2011 10:59
    Jamais essayé de changer un pneu de vélo, mais je l'ai fait avec une voiture il y a fort longtemps... Depuis, je me suis aperçue qu'un joli sourire de demoiselle en détresse suffisait à alerter
    les mâles ravis de gonfler leur pneu-égo. Pourquoi me salir les mains lorsqu'il suffit d'un sourire et d'un merci ?
    ***
    bellane18/11/2011 08:43

    bien trouvé le mécanisme***tu a toujours de belles images avec tes textes*bisous
    ***

    Myrtille18/11/2011 01:12


    ça me console alors ;)


    sais toujours pas réparer mon vélo et je touche du bois quand j'ai -très rarement-un pépin je tombe toujours sur une bonne âme charitable qui m'aide à me dépanner :)
    ***

    :0091: :0010: :0085:17/11/2011 18:39


    changer une roue ? nous l'avons fait ma soeur et moi...il y a quelques années..!!! plus de courage actuellement...les vis sont fermées à bloc ..au fait où est la roue de secours...je plaisante...
    !!


    Cookie Dingler.....1984 ...
    j'avais acheté le disque sacré alsacien....


    Sa première ride lui fait du souci
    Le reflet du miroir pèse sur sa vie
    Elle rentre son ventre à chaque fois qu'elle sort
    Même dans "Elle" ils disent qu'il faut faire un effort





    très bonne soirée.. je crève je crie....les pompiers viendront !!!!!!!!!
    ***
    TititeParisienne17/11/2011 17:38


    Bonjour Véronique,


    Je viens de rentrer de ma tournée des notaires, j'espère que nos démarches vont porter nos fruits, car j'ai mal aux pieds !


    Heu ... Je ne sais pas changer une roue non plus, que ça soit d'une voiture ou d'un vélo, remarque je ne possède ni l'un ni l'autre ! mdr !


    Et qu'a dit Chonchon ? ça rime avec gronchon !!


    Je te souhaite une bonne soirée, bises, Véronique.
    ***

    RépondreSupprimer
  5. bonsoir tres heureuse de te retrouver l autre jour chez brigitte de mysti j ai vu chabada dans les noms j ai pensé a toi et je me suis dit il faudras que tu regarde si elle est la puis sa passe et on fait autre chose pas changer de roue non il faut le laisser a la gente masculine ahhh chacun son truc passe une bonne soirée femme libérée j aime bien cette chanson bisousssssssss et a bientot de telire

    RépondreSupprimer
  6. a bon c es google je vois mon nom c est pas mamigina .elkablog.com c est un blog de google ????bisessssssssssssssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Régine, c'est un blog "google" . Il faudrait que tu enregistres tes coordonnées avec "Nom/URL" si tu veux que le lien de ton blog soit enregistré . Merci de ta visite , cela m'a fait vraiment plaisir . A très bientôt . Gros bisous et bonne soirée

      Supprimer
  7. ET oui Véro faut emprisonner les plantes chez moi, y a des herbivores qui aiment bien les croquer MDR!! surtout La demoiselle Jana . gros bisous et merci d'être passé me poser un petit mot..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire