"Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours..." Marguerite Duras


Même si nos vies ne commencent pas par "Il était une fois...", nous avons tous un contexte "historique", qui nous situe et qui soutient la personne que nous sommes devenus, parce que... oui, il reste toujours quelque chose de l'enfance... Je n'idéalise rien de cette période de construction par laquelle nous passons tous. Pour certains elle évoque le temps heureux de l'insouciance, pour d'autres elle est empreinte de beaucoup d'ombre... Peu importe de quoi elle a été faite, toujours est-il qu'elle laisse des traces ancrées en nous, même à notre insu...

Mais la vie est bien faite... Certaines situations semblent nous être données à vivre pour que l'on puisse les transformer, les dépasser ou bien que l'on s'en serve de point d'appui pour continuer à grandir... parce que grandir, n'est pas une période, mais bien l'affaire de toute une vie... Je ne suis pas d'accord avec cette façon de parler, qui fait que passé 18 ans, on ne dit plus "grandir" mais vieillir... Parce qu'en fait, il s'agit toujours du même processus, mais cela... on ne s'en aperçoit... qu'à mesure que le temps avance...

Je n'ai aucune nostalgie de mon enfance, je considère que chaque période a sa raison d'être, et ses fruits à cueillir, que rien ne sert de s'enfermer dans le passé, proche ou lointain, parce que la vie se déroule sur une période de temps linéaire... Que les évènements de notre vie nous programment des clins d'oeil ou des flash-back orchestrés par notre mémoire, ne doit pas nous empêcher de considérer que tout reste toujours à faire... à l'avant... Parce qu'on ne change pas de passé, même si nos souvenirs le déforment, volontairement ou inconsciemment...

Il reste toujours quelque chose de l'enfance, parce que nous ne sommes pas des ordinateurs que l'on programme... On ne peut pas d'un "clear screen" effacer nos données antérieures en mémoire... même si parfois ça nous arrangerait... Notre mémoire c'est notre histoire, et notre histoire est unique à chaque fois. La garder, nous donne un cadre référent qui nous permet de mesurer le chemin que l'on a parcouru... Le danger est par contre, dans l'influence de notre passé sur nos représentations des évènements qui jalonnent le cours de nos vies... Savoir ce que l'on hérite de réflexes conditionnés par notre histoire, et ce que l'on évalue en toute "objectivité" du présent que l'on décrypte... tel est peut-être l'enjeu le plus important...

Il y a des choses de l'enfance qu'il est toutefois essentiel de préserver, et on ne peut le faire que par la volonté... C'est un état d'esprit d'ouverture, de curiosité, d'émerveillement... une sorte de candeur et de confiance, qui nous fait apprécier la vie sous un angle différent... Nous évoluons dans un monde qui se prend beaucoup trop au sérieux, qui traite d'affaires si "importantes", qu'on en oublie que vivre, ce n'est pas que raisons matérielles ou jeu social... Vivre, c'est aussi comme quand nous étions enfants : rire, jouer, chercher à comprendre, découvrir, expérimenter, rêver...

Ce qui reste de l'enfance erre dans des coins presque inaccessibles chez certaines personnes, comme si une bonne fois pour toutes, il fallait tourner la page pour en écrire de nouvelles... Mais quand on lit un livre, on n'arrache pas les pages une fois qu'on les a lues... et on s'autorise le droit de les relire au moment où cela nous chante...

Notre vie est tel un livre qui s'écrit...
N'arrachons aucune page... et cherchons en chacune ce qu'elle recèle de beaux mots, d'expériences fructueuses et de sourires cachés...
C'est la meilleure façon de tirer profit de nos souvenirs et d'apprécier que l'aventure continue...


(Novembre 2010)


 

Commentaires

  1. Gigi Il y a 4 ans
    Coucou ma Véro, voilà plusieurs jours que je viens lire des billets, j'avais pris un peu de retard tu vois...Que te dire que tu ne saches déjà. Je suis émerveillée par ton écriture, tu as le
    talent d'une véritable écrivaine. J'aime particulièrement tes derniers billets et celui-ci est un petit chef-d'oeuvre d'observations sur la vie en général et notre enfance en particulier, que je
    partage.
    Je t'offre cette jolie citation de Saint-Exupéry, extrait de TERRE DES HOMMES :
    "Je suis de mon enfance comme d'un pays." J'ai toujours aimé cette phrase.
    Continue dans ta belle écriture, un exutoire incomparable à nos maux, enrichi de nos mots, de tes mots.
    Enormes bisous à toi ma Véro, et bien sûr, comme d'habitude : "bonne journée et rendez-vous ailleurs !!!";
    GIGI
    ***
    TititeParisienne Il y a 4 ans
    Bonjour Véronique ; C'est vrai, l'enfant que l'on a été vit toujours en nous ... J'ai l'impression que c'était hier ... Encore un très
    beau texte ... Je te souhaite une bonne fin de journée, gros bisous de Véronique.
    ***
    0091: :0010: :0085: Il y a 4 ans
    de très belles illustrations...... !!! Coeur d'enfant.....?le corps vieillit oui mais notre âme non ........quelque part cela est préférable...la tête à 20 ans et ....tout le reste 100
    ans....oui c'est mon âge !!!!!!! un record.....
    ***
    Arlette Il y a 4 ans
    L'enfance est comme une eau qui jaillit , elle irrigue et nous façonne mais elle peut noyer le meilleur de nous . Il nous reste à nous construire petit à petit , à garder au creux de nos âmes un
    coeur qui bat rempli d'amour . De gros bisous pour le chemin . Arlette
    ***
    cheznous62 Il y a 4 ans
    Tout continue pour nous et tout comme toi je pense que l'on garde au fond du coeur des coins secrets de son enfance !!!
    ***
    DANIELLE Il y a 4 ans
    Bonsoir Véro joli texte , très bien écrit sur l'enfance, la vie , je pourrais en faire un livre si je voulais , c'est bien vrai que certain faits nous aident à grandir , à devenir
    plus forte, nous devons vivre les moments présents le plus sereinement possible avec nos acquis.Très bon week end mon amie Je t'embrasse,
    ***
    dani-elle Il y a 4 ans
    bjr, c'est vrai je crois que j'ai gardé l'imagination et la facilité de rêver et de rire.
    très bel article véro! bon wk à toi aussi, muxu

    RépondreSupprimer
  2. montigigi Il y a 4 ans
    bonjour ma chère vero j'aime boucoup les dernières lignes de ta page,tu aurait certainement su y ajouter tant d'autres chose,rien ne sert d'aracher les pages de sa vie elles sont indélébilles
    et puis comme tu dit si bien moi j'émerait tant en relire parfois baci mon amie fidèlle
    ***
    guy Il y a 4 ans
    en moi
    de mon enfance
    guerre et paix
    puis paix en guerre,
    puis guerre a la paix
    de mon enfance perdue
    plus usée que corde de pendu
    oubliée ds un tiroir de ma maison volée
    de mon enfance donc, le matin qd je me lève, rouillé, de mon lit.... et que je pousse machinalement ma hakka du réveil, du bonheur de vivre encore un peu, de lire mon blog aussi, Ses mots les tiens ceux de l'homme, je pousse des mots sans suite, des bruits
    bizarres, qui tonnent ds la chambre, des images bruits, et des chansons jamais oubliées
    ***
    magiemot Il y a 4 ans
    ptit bonsoir lady,j'avais tenté com par tel et je pensais là,benh non,pas passé,oui important les souvenirs de gamine,casimir en rentrant de l'école,un bon feu couvait et un bon gouter nous
    attendais tartine au chocolat,souvent quand froid le matin et que je met maillot corps à chauffer avant de mettre au dessus du feu je pense à ma jeunesse,bon petits souvenir de vie,un gros bisou
    ***
    flowers3 Il y a 4 ans
    bonsoir ma belle j ai moi aussi garde mon ame d enfant d ailleurs a cette periode ci je me sens toute chose a l idee de trouver les cadeaux pour les gens quej aime de mettre enplace mon
    village de noel que mon mari fait depuis quesques temps j ai hate de voir aussi tomber la neige omme quand j etais enfant ou il fallait bien te couvrir pour pouvoir aller jouer dehors j ai hate
    de repartager tout ca avec mes enfants je t embrasse bien fort et quel beau cadeau sa serait de pouvoir s attbler quelquepart devant un chocolat chaud pour enfin se le faire se bisous a bientot
    ma douce bye bye nath
    ***
    tatarinette:0071: Il y a 4 ans
    Bonsoir ma chère Chatbada..Merci de tes gentils coms..Oui l'enfance marque la vie..de chaque être..et c'est vraiment determinant..
    ***
    Gavotte Il y a 4 ans
    J'ai eu la chance d'avoir une enfance privilégiée du moins jusqu'à la pension! Après c'était moins drôle! J'ai gardé mon âme d'enfant, je suis même très gamine, il suffit de voir mes scraps!
    Surtout je me rappelle ce que je pensais étant enfant...que les adultes n'avaient jamais du être petits...que c'était surement un mensonge comme pour le père Noël!...J'en étais convaincue!
    ***
    nessa:0071: Il y a 4 ans
    je n'ai pas assez ri dans mon enfance meme si je n'ai pas eu une enfance difficile mais ça ne m'a pas emecher d'être une "grande personne " joyeuse ! cependant avec mon fils je rattape de
    jolis moments :-)))
    ***
    Primavera Il y a 4 ans
    Buonasera Vero,
    Mon enfance fut celle de la guerre, elle ne fut pas souriante... comme notre ami, il ne me reste rien de mon enfance, si ce n'est
    l'amour reçu de ma grand-mère, de ma tante de
    seize ans mon aînée que je considérais comme une grande soeur... et c'est déjà beaucoup.
    Ti auguro una buona serata.
    Tanti baci
    Prima
    ***
    POPOPOPO Il y a 3 ans
    tu écris si bien
    et moi me sens comme ds un duvet
    de qd j'étais petit
    mm que je disais enlève ces plumes
    elles me grattent
    alors mémé cherchait pour moi
    une couverture de coton, tusséc'était la guerre, on n'était pas riche
    moi ds du coton, la peau était plus douce
    guy

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire